Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
chris : L'aveuglement d'une Beauté [concours]
 Publié le 27/09/15  -  7 commentaires  -  1102 caractères  -  178 lectures    Autres textes du même auteur

Standard.


L'aveuglement d'une Beauté [concours]



Ce texte est une participation au concours n°19 : T'as de beaux yeux, tu sais ! (informations sur ce concours).




Ton regard est empli d'histoires, de contes d'antan bouleversés.
La douceur de ta vision martèle tes souvenirs
dans le recoin d'une intimité.
Un soir, en contemplant la lune qui s'évanouissait,
délicieuse, ton œil s'est aveuglé en un coup
pour sauver l'image paisible de l'instant.
Depuis, tu frôles la réalité embellie par la suavité
d'une émotion que seuls tes yeux laissent filtrer.
Tu regardes là où la chaleur efface les ombres
sur les entailles des murs, dans la contemplation
de ta mémoire. Ta vue garde le secret d'une perfection
que la profondeur d'un bleu serein découvre peu à peu.
Je me plonge dans ta grâce quand tu m'offres
l'éclat d'un monde placide. Aucun bruissement de colère
ne fige ta face que la magie d'un crépuscule
a soulevée en un écho subtil.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Vincendix   
27/9/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
J'aime les trois premières lignes...ensuite, je m'ennuie,, je ne trouve pas le fil conducteur!
C'est peut-être que je n'arrive pas à décrypter la poésie dite libre, pour moi de la prose poétique.

   Anonyme   
27/9/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Je n'ai pas ressenti grand-chose en lisant ce poème. Le problème vient sans doute du fait que les images employées ne sont pas assez précises et visuelles, du coup le lien qui doit souder le texte n'est pas perceptible.

Dommage.

Wall-E

   Bidis   
28/9/2015
Avec d'autres coupures, ce texte passerait sans doute beaucoup mieux.
"Ton regard est empli d'histoires,
de contes d'antan bouleversés.
La douceur de ta vision
martèle tes souvenirs
dans le recoin d'une intimité.
etc..."
Si je le lis de la sorte, je ne trouve pas cela si mal du tout. C'est pourquoi, en l'état, je ne sais que mettre comme évaluation.

   kouessi   
29/9/2015
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'aurais aimé "une beauté aveuglée."
En effet elle ignore qu'elle a de beaux yeux
mais le "Ta vue garde le secret d'une perfection
que la profondeur d'un bleu serein découvre peu à peu"..montre selon moi qu'il s'agit plutôt d'une beauté cachée et non aveuglée

   Raoul   
29/9/2015
 a aimé ce texte 
Pas
Étranges coupures…
Le texte donne l'impression de s'étouffer lui-même à force de tourner en rond. On y parle de "suavité", d'écho subtil", pourtant, ce n'est pas du tout ce que cela m'évoque, je trouve le texte très "bourratif" au contraire à force d'images et périphrases.
Désolé, je ne suis pas touché.

   Pascal31   
4/10/2015
 a aimé ce texte 
Un peu
Je suis assez d'accord avec les autres commentaires. Je ne comprends pas le découpage de votre poème. En l'état, cela ressemble à un pavé posé là sans aucune recherche, comme si vous aviez voulu vous débarrasser de vos vers.
Dommage, car il y a des choses intéressantes dans le contenu. Quelques images fortes ("La douceur de ta vision martèle tes souvenirs dans le recoin d'une intimité", "Tu regardes là où la chaleur efface les ombres sur les entailles des murs") ne parviennent pas à sauver un ensemble quelque peu brouillon. Une autre fois, peut-être...

   Anonyme   
3/11/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Un texte qui ne recherche aucune compréhension de belles phrases poétiques plaisantes.


Oniris Copyright © 2007-2019