Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
David : Ancre
 Publié le 19/07/08  -  5 commentaires  -  856 caractères  -  63 lectures    Autres textes du même auteur

Poème pour les scaphandriers.


Ancre



Échouée sur le fond,
La croix donne au sourire aux fossettes de flèches
Un air à l’envie, mirobolant au parfum
De gland, ou bien très énergumène ensablée
De travers et bien zen.

C’est une ancre fichue,
Qui n’a plus de navire au bout de ses maillons
Et jusqu’à sa chaîne ironique, en ses lacets
Recouverts d’ensablement, ressemble au serpent
En mime dans ce bleu.

C’est une ancre perdue,
Sans rien à la surface à saluer d’un bout
À l’autre, elle jure assassinée de sa proue
Qui ne l’y reprendra plus, en ces beaux voyages
À Cayenne ou bien Naples.

Il n’y a plus que son ombre
Pour lui indiquer l’heure, et servir en témoin
Gisant, cette ancre apeurée sait les courant sains
Qu’il donne imperceptiblement, comme un écho
Qu’il est encor possible.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Melenea   
20/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↑
sujet original et ça ça me plait...

La croix donne AU sourire AUX fossettes de flèches... (à la lecture m'a semblé lourd) et encore un AU au vers suivant... et répétition du mot BIEN ensuite... rend le paragraphe bizarre en lecture pas en images...
Ensuite pour moi tout coule bien, dans la lecture malgré les enjambements que tu affectionnes et qui parfois me font reprendre ma lecture :)
On s'attache presque à cette ancre là :)

Mél

   strega   
20/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien ↓
C'est bien plus qu'une ancre ce poème là...

Il y a en tout cas une très bonne personnification à mes yeux, un très bon rendu des émotions et sentiments (c'est étrange de dire ça pour une ancre :)

Le rythme me convient ainsi que la longueur qui est juste ce qu'il faut.

Mais comme Melenea, j'ai eu beaucoup de mal avec les tournures et les redondances et répétitions. Ca m'a gâché le plaisir de la lecture et j'en suis la première désolée... Dommage.

   Anonyme   
21/7/2008
 a aimé ce texte 
Bien
Une bien belle idée que celle de "l'ancre"... Très poétique à mon sens car gonflée de multiples significations. Le traitement est original, l'absence de rime crée une ambiance particulière, le rythme est intéressant... Juste peut-être, faudrait-il supprimer un "au" dans la première strophe, notamment pour le deuxième vers... Sinon, décortiquer n'est pas mon fort, j'ai bien aimé, rien de très constructif, c'est ainsi...

   Anonyme   
18/5/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
J'ai tellement été absorbé par ma lecture, que je ne m'étais même pas aperçu du manque de rimes, je n'ai pas été gêné non plus par les répétitions soulignées dans les commentaires.

Bien sûr il me vient à l'esprit " Objet inanimé, avez-vous donc une âme. Alors quand je suis devant un tel texte, la question ne se pose plus. Vous nous l'avez rendu si "vivante", surtout dans la troisième strophe.

Vraiment un très très bel écrit, un véritable enchantement, je trouve ce texte très attachant car il s'en dégage une certaine sensibilité.

Fond et forme totalement à ma convenance.

   David   
20/5/2016
Merci à vous, quelques mots par ici


Oniris Copyright © 2007-2018