Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
Gemini : Le Concombre Masqué
 Publié le 17/02/15  -  9 commentaires  -  603 caractères  -  237 lectures    Autres textes du même auteur

Fable potagère.


Le Concombre Masqué



Souvent, au dire des salades,
On parle de hold-up manqué.
Ni plaintes, ni jérémiades,
"Vive le Concombre Masqué" !

À l’affût de tout brigandage,
Le cucurbitacé vengeur
Sauve chez la gent du potage
L’orphelin du cambrioleur.

Mais, pour le végétal, il s'avère fantasque
Qu'une plante ait des yeux cachés derrière un masque.

Alors, le potager médit
Pour dire : il le désacralise.
Traité de justicier maudit
Par ceux qui le dés-héros-tisent !

Ainsi vont les enfants gâtés :
Vaillants… quand ils sont abrités.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Robot   
17/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'espère que tout lecteur connaît cette BD. Mais peut-être faut-il être un pote âgé pour saisir le sel de ce poème. Voilà un texte amusant et qui possède presque un fond de philosophie.
EDIT: Je revalorise mon appréciation car j'ai été modeste sur ce coup.

   myndie   
17/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je n'ai pas tout compris mais c'est avec plaisir. Car ce poème m'a rappelé le bon vieux temps de Pilote et la BD de Mandryka. Il en a la loufoquerie et le non-sens, les mêmes accents surréalistes.
J'en apprécie autant le ton alerte et rigolard que les délicieuses diérèses (jérémiades, justicier) ou que le néologisme à la Boris Vian "dés-héros-tise".
Si j'osais, je verrais même une pirouette malicieuse dans l'adjectif "Vaillants". Mais c'est peut-être voir trop loin...
Un texte vraiment sympa. J'aime beaucoup.

*Relecture aujourd'hui de mon commentaire en EL: je me corrige, pas de diérèse à justicier, mea culpa!

   Anonyme   
17/2/2015
Salut Gemini

Seuls les gens cultivés, au fait de ses pensées et de ses aventures potagères, peuvent saisir tout le sel de cet hommage au plus célèbre légume du neuvième art.
Le « Vaillant » de la chute est sans doute un clin d’œil au journal dans lequel il apparut en 1965.
J'ai fait mienne une de ses maximes : « Ne rien faire et ne servir à rien vous donne le sentiment inestimable d'exister »

Merci Gémini pour ce bref hommage à ce cucurbitacée toujours vert.
http://www.leconcombre.com/

   Hananke   
17/2/2015
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Ne connaissant pas du tout cette BD dont parle Robot, je m'étais
abstenu de commentaire en espace lecture.N'ayant rien compris
à ce que l'auteur veut nous dire par cette fable.
Autrement, c'est amusant avec quelques brins d'humour.

Avec le lien que Tizef vient de partager je saisis mieux
le sel de ce poème.

   papipoete   
17/2/2015
bonjour Gemini; désolé, mais je ne connais pas cette légende, aussi ai-je du mal à suivre l'intrigue? Je crois comprendre qu'au jardin, on s'en prend facilement aux salades alors qu'on ne touche pas au concombre, héros de son carré? Le potager lui en veut tellement qu'il le snobe, le désacralise!

   Anonyme   
17/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Quelle fable ! Quel cucurbitacé !
Je ne connais pas non plus cette BD, mais ce petit poème végétal plein de salades me parait bon à croquer, donc "Vive le Concombre Masqué" !

   LeopoldPartisan   
18/2/2015
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je crois que c'est Wolinski qui dit un jour à propos de la création de Mandryka qui toujours restera relativement chaste même s'il fonda ses potes Gotlib, Bretecher rejoint par Reiser Cabu et d'autres dans les folles aventures de l'écho des savanes et par extension de la BD pour adultes.
Wolinski qui donc ricana à propos du sida. "triste époque que la notre en ce début des années 80, Mandrika avait hélas raison bien avant nous, regarder son concombre masqué... même le légume le plus apprécié de nos compagnes doit maintenant sortir couvert..."

Merci pour cette évocation qui chez mois n'a pas fait chou blanc, mais "chou Rave"...

   StayinOliv   
23/2/2016
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Bonjour,

Je n'ai pas compris ce poème de concombre masqué vengeur. Est-ce une métaphore ? Vos poème aborde des sujets audacieux de part leurs non poésie au premier abord, et vous vous en tirez fort bien, mais cette fois ci ce concombre a pour ma part fait un bide.

Olivier

   Asrya   
23/10/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Encore un poème très musical ; c'est étonnant de simplicité de vous lire avec autant de sonorité.
On se glisse dans le personnage, mieux, dans la narration, presque comme ce poème nous habitait, nous appartenait.
En tout cas... pour ma part, c'est assez déconcertant.

Les rimes sont joyeuses et... de belles trouvailles avec se "dés-héros-tisent" ; pleine de sens dans votre poème et d'un son charmeur.
Je fonds pour vos poèmes.

C'est léger, frais, on s'envole à vous lire et... c'est bon.
A vous relire très prochainement j'espère,
Au plaisir,
Asrya.


Oniris Copyright © 2007-2017