Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Goelette : Re naissance
 Publié le 01/05/18  -  14 commentaires  -  560 caractères  -  257 lectures    Autres textes du même auteur

"Chacun butine ce qu'il cherche ; chacun entend ce qui lui chante."
François Cheng


Re naissance



Un rayon d’allégresse entre par le matin


Les merles tissent leur joie
sur l’avant-jour
Une lumière fraîche
comme une mandarine en robe de Noël
danse parmi les flaques de nuages

L’hiver dépose ses chagrins
sur le bas-côté
Le temps rallume ses couleurs
l’arbre ses bourgeons
la vie ses embellies

Dans la sève de nos mains
pulsent les caresses
s’impatiente le désir
Le vent soulève et la mer et l’espoir


Un rayon de jeunesse entre par le matin.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   kreivi   
1/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Goelette, heureux de vous retrouver ici,
vous êtes mon auteur-e préféré-e, si je ne l'avais pas dit c'est que j'avais oublié.
Heureux de retrouver ces mots pleins de sève que vous donnez à partager,
la simplicité d'un moment
j'ai passé l'après-midi dans le jardin, avec les merles et les bourgeons d'érables,
comme une re naissance.

   BlaseSaintLuc   
1/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Joli thème, belles idées, mauvais tricotage, je ne trouve pas la chanson, je ne l'entends pas, pourtant, je le sais, elle est là, je n'y peux rien, ce bonbon ne me colle pas aux dents

   PIZZICATO   
1/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Ces " rayon d’allégresse " et " rayon de jeunesse " éclairent votre poésie.
Des images douces et sereines qui incitent à la bonne humeur.

J'ai bien aimé " une mandarine en robe de Noël
danse parmi les flaques de nuages "

" Le vent soulève et la mer et l’espoir "

   papipoete   
1/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
bonsoir Goelette
chaque matin est un renouveau, dont les merles bavards annoncent la couleur . Et passent les saisons jusqu'à l'hiver qui nous ennuie de chagrins, mais se préparent bientôt les bourgeons, à raviver la couleur de nos âmes .
NB de jolis et simples vers en liberté, qui se serrent les uns contre les autres, pour exprimer l'attente, et la joie sous le vent de l'espoir !

   jfmoods   
2/5/2018
L'expansion de la nature accompagne celle du coeur (métaphore marquant la concorde de la terre et du ciel : "les flaques de nuages", allégorie : "L’hiver dépose ses chagrins sur le bas-côté", parallélisme des ellipses : "l’arbre ses bourgeons / la vie ses embellies", métaphore : "la sève de nos mains", zeugma : "Le vent soulève et la mer et l’espoir"). Deux printemps se rejoignent, comme le suggèrent le titre du poème ("Re naissance") et son entête.

La présence métonymique du soleil (métaphores en écho : "Un rayon d’allégresse", "Un rayon de jeunesse") encadre une évocation gorgée de sensualité (métaphore musicale : "Les merles tissent leur joie", synesthésie : "Une lumière fraîche", comparaison odorante et gustative : "comme une mandarine en robe de Noël", allégorie instituant la clarté : "Le temps rallume ses couleurs", toucher : "les caresses", verbes marquant la vigueur : "entre", "danse", "pulsent", "s’impatiente le désir").

L'assimilation du matin à une fenêtre (vers 1 et 16) met en exergue l'extraordinaire pouvoir de transfiguration de la nouvelle saison, une saison dont la consécration s'est préparée en amont ("sur l’avant-jour").

Merci pour ce partage !

   robyaime   
2/5/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'aime beaucoup ce texte car sa légèreté permet de se rendre compte de la diversité extraordinaire qui anime ton intérieur poétique. Il est évident que la " douleur " est plus en vue quand elle est exprimée avec ton talent naturel.De temps en temps la " légèreté " apaise. Un grand merci pour ce bon moment de lecture.

   Ombhre   
2/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Comme d'habitude, un très beau texte, frais léger, empli d'images qui nous font rêver.
On voit bien toute la douceur du printemps qui jour après jour déshabille l'hiver, le repeint jusqu'à le rendre transparent. La fausse répétition entre le premier et le dernier vers est une très bonne idée.
J'ai aussi beaucoup aimé le:
"L’hiver dépose ses chagrins
sur le bas-côté"

J'ai toutefois toujours du mal à l'utilisation du mot "comme" dans un poème. Le "comme une" alourdit pour moi inutilement les images, et une simple virgule l'aurait, à mon sens, avantageusement remplacé.

Merci pour cette belle lecture et bravo !

Ombhre

   Pouet   
4/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bjr,

La citation de François Cheng colle très bien, se marie bien avec le poème, ou l'inverse. François Cheng que j'aime beaucoup au demeurant, pour son talent, sa finesse et son humilité.

Ce poème "Re naissance", sur le printemps, l'espoir et le renouveau est très sobre, très efficace, très beau.

L'auteur(e) compte parmi - à mon sens - les toutes meilleures plumes du site mais je crois l'avoir déjà dit.

Bonne continuation à vous.

   Eclaircie   
7/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Goelette,

Si le titre de votre poème manque un peu d'élégance à mes yeux, le corps du texte de fraîcheur, de beauté d'espoir et de sensualité.
Le premier vers est un vrai bonheur et en retrouver la structure dans le dernier vers ajoute au plaisir.
Un très bel hymne au printemps naissant, au renouveau, au réveil de tout et de tous.

   Quidonc   
7/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Goelette,

Charmante évocation d'un renouveau printanier tout empli de fraîcheur.
Renouveau de jeunesse qui ravive les sens.

Très agréable lecture

Merci

Quidonc

   Goelette   
7/5/2018

   Gabrielle   
11/5/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un poème qui décrit très bien une nouvelle naissance due à l'arrivée du printemps et la joie qu'elle procure.

La Nature est en fête ainsi que les coeurs : "Un rayon de jeunesse entre par le matin.".

Merci pour ce partage.

Bonne continuation.


G. Michel

   Papillon26   
12/5/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
Bonjour Goelette,

Quel régal de vous lire, même si c'est avec du retard. Le printemps est là dans toute sa splendeur et j'en profite pour aller communier avec la nature, me ressourcer près de mon chêne préféré, ce qui me laisse moins de temps pour le site.

Ceci dit, j'adore vos vers, le premier et le dernier forment une ronde autour de l'ensemble.

Une lumière fraîche
comme une mandarine en robe de Noël
danse parmi les flaques de nuages

Quelle féerie dans ces trois lignes.

Continuez à nous apporter la joie de vous lire, merci beaucoup.

   siracolan   
22/5/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

Si certaines de vos métaphores font mouche, j'apprécie aussi quand elles s'effacent devant une poésie plus simple et directe.

Il y a matière à forger, à mes yeux.

Bien à vous


Oniris Copyright © 2007-2018