Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie en prose
hersen : Des bris de rires [concours]
 Publié le 10/07/21  -  8 commentaires  -  828 caractères  -  179 lectures    Autres textes du même auteur

« Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire. »
Guillaume Apollinaire


Des bris de rires [concours]



Ce texte est une participation au concours n°30 : Rire à profusion !
(informations sur ce concours).





Les mille morceaux du rire s’effondrent. Dans l’éparpillement du fracas, les éclats joyeux se sont dissous. La gravure du cristallin, savant mélange de patine des grains de raisin et d’entrelacs de treille, éperdue, reste collée au carrelage. D’un pied dansant il ne reste rien.

Après le grelot du rire cassé s’attable le chant du silence.

Bulles encore prisonnières gazouillent.
Leur légèreté indécente accompagne les pas rageurs claquant le marbre froid de l’escalier.

Le son des bris et des rires s’emmêle dans ses cheveux, ne la quitte plus.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   socque   
9/6/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'ai le sentiment que vous trouvez le juste équilibre entre flou narratif qui laisse la place à l'imagination et précision de l'anecdote. Pour être franche, il m'a fallu trois lectures pour capter à fond (crois-je) de quoi on causait, mais je suis notoirement une bille pour piger les textes allusifs ; trop impatiente, j'avale le texte rond sans mâcher et ai du mal à savourer tout l'éventail des saveurs.
Votre réussite en l'occurrence, me dis-je, est d'avoir réussi à attirer mon attention par quelques jalons sémantiques qui m'ont permis de comprendre qu'il y avait à creuser, et m'ont donné envie de le faire. Me connaissant, cela marque à mon sens une vraie habileté.

Ainsi, le cristal, les bulles, le raisin, le bris, le marbre, j'ai fini par bâtir une histoire, ou plutôt un instant ; ça se passe chez les riches, on se dispute, on casse un verre en cristal qui contenait du champagne, on s'en va furax, une femme malheureuse reste. Vraiment bien construit votre texte à mon avis, chaque mot à sa place, bien pesé, pensé, posé. Si j'avais un reproche à lui faire, ce serait peut-être cela : trop "calculé", un manque de spontanéité dans cette évocation d'un moment chaotique.

   Donaldo75   
22/6/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce poème va bien avec la citation de Guillaume Apollinaire placée en exergue tel que le demande le concours ; de par sa tonalité, ce texte rentre complètement dans les clous, peut-être un peu trop même si je regarde de plus près le champ lexical et les images utilisées mais ce n’est qu’histoire de chipoter car le résultat est très réussi. La narration est subtile et c’est ce que j’aime le plus, ne pas enfiler ses gros sabots pour expliquer au lecteur de quoi il s’agit, pour lui donner des clés de lecture tellement énormes qu’elles en deviennent gênantes. Ici, le lecteur peut interpréter à sa manière, quitte à se planter en long en large et en travers mais est-ce bien grave je ne crois pas, et placer la lumière à différents endroits selon son humeur du moment. Une belle composition qui rend honneur à la poésie en prose, un genre pas facile.

   papipoete   
10/7/2021
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour
à un éclat de rire, a fait place le bruit d'un verre sur le carrelage ; la cata pour le maître de céans, dont les pas rageurs martèlent le marbre des escaliers...
NB ce ne doit pas être un verre de pyrex ( déjà parce qu'il s'est cassé, et surtout parce qu'au rire d'un bon moment, succède ce séisme en vaisselle précieuse ! )
un mélange cocasse entre le drame de la casse, et les bulles de ce nectar qui continuent à gazouiller !

   BlaseSaintLuc   
10/7/2021
 a aimé ce texte 
Bien ↑
l'illustration du thème et du texte ,collent ensemble dans un drame domestique aux bulles de cristal,

j'aime

" Après le grelot du rire cassé s’attable le chant du silence."

doit on rire jaune quand le nectar reste sur le marbre ,touche blanche d'un piano las ?

elle c'est tirée la dame, mais sans bal ,t'es plus rien .

   Myo   
12/7/2021
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ici, tout est en touches légères, en impressions, en sensations.
Les mots laissent le lecteur libre de ses interprétations.

Le tout crée une ambiance sensuelle et un peu magique.

Je me suis laissée portée par celle-ci.

   Lariviere   
15/7/2021
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Bonjour,

Un poème qui m'a été difficile de saisir...

"Après le grelot du rire cassé s’attable le chant du silence."

Dois je comprendre que le rire a fait place au silence esseulé ?... je lis un texte assez désabusé, mais j'ai peur de ne pas tout comprendre...

"Le son des bris et des rires s’emmêle dans ses cheveux, ne la quitte plus."

La clef du mystère se trouverait par là ?... Je ne sais pas

Bonne chance pour le concours !

   Queribus   
26/7/2021
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour,

J'avoue humblement que j'ai du relire votre écrit plusieurs fois pour en saisir toutes les subtilités. L'écriture, assez dépouillée, semble contenir plusieurs niveaux de langage sous des phrases très ramassées avec de belles images poétiques: "Les mille morceaux du rire s’effondrent", ""les éclats joyeux se sont dissous", "la gravure du cristallin", "savant mélange de patine des grains de raisin et d'entrelacs de treille",etc..Votre poème me semble quand même une réussite et une petite "prouesse" dans votre façon de dire beaucoup en très peu de mots.

Bien à vous.

   hersen   
11/8/2021


Oniris Copyright © 2007-2020