Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie classique
Lapsus : Il est des retours
 Publié le 05/10/10  -  23 commentaires  -  849 caractères  -  428 lectures    Autres textes du même auteur

La vie ça va, ça vient. Et des fois, ça revient...


Il est des retours



Il est des retours doux comme des sarabandes,
Ou le roux de l’automne et son charme endiablé,
Pour que valse le vent au creux perdu des landes.

Il est des retours clairs comme l’orge ou le blé
Ont séduit la lumière ensemençant le monde
À la fin des moissons sous un ciel accablé.

Il est des retours fiers comme une terre ronde
Aime à tracer le cercle infini des saisons
Pour que glisse en nos doigts la promesse féconde.

Il est des retours forts comme autant de raisons
De croire que la cendre appellera la flamme
Pour l’ultime bûcher en seules oraisons.

Il est des retours beaux comme un regard de femme
Qui vous pousse à genoux à engager la foi
D’un vers de poésie au secret de son âme.

Il est des retours fous qui n’attendront que toi.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   bulle   
20/9/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Ce texte est un plaisir de lecture autant pour les yeux que pour les oreilles... ^^

Une belle terza-rima déclinée harmonieusement, mais surtout maîtrisée de bout en bout.

Aucun accroc, les vers coulent de manière fluide.

Et ce vers-ci est particulièrement généreux : "Il est des retours beaux comme un regard de femme".

Merci pour ce régal...

   framato   
29/9/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une forme classique moins utilisée que le sonnet - et que j'ai bien failli ne pas reconnaître -, très vibrante. Seules les premières et dernières rimes sont doublées, toutes les autre sont triplées. Pas d'erreur de forme pour cette forme italienne bien jolie. Les rimes sont parfois riches, mais la plupart du temps, juste suffisante. La forme fixe est donc tenue de bout en bout et les règles de versifications respectée)
En ce qui concerne le texte, j'aime beaucoup l'utilisation de l'anaphore il est des retours, qui accentue le côté vibrant de la forme poétique utilisée et la met au service du thème traité. C'est un point très positif dans ma lecture.
Il me semble voir un souci dans la ponctuation du premier tercet, difficile à comprendre écrit comme tel. La virgule avant le ou me semble inadéquate, par contre, si je comprends bien le tercet, je pense qu'il aurait été préférable de l'introduire entre le doux et le comme pour créer une incise. Mais présenté comme tel, ce tercet est un casse tête !
Au final, un très beau texte romantique sans mièvrerie, une très belle utilisation du choix de la forme fixe qui sert le texte dans une belle sarabande. La "troisième rime" (terza rima) est un plus ! Bravo et merci.

   pieralun   
29/9/2010
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Poème très musical: très beau rythme, ensemble empreint de délicatesse, bonnes rimes dans l'ensemble.

Les tercets sont inégaux:

- le premier, malgré deux relectures, me semble bien entaché d'une erreur dans la construction de la phrase. Tel Quel, le vers n'est pas compréhensible.

- à un moindre degré, on retrouve un problème similaire dans le second

- le troisième tercet est magnifique!!

- le quatrième manque de simplicité.

- très belle chute

Un poème qui pourrait constituer un des joyaux d'Oniris si il était à peine retravaillé.( la ponctuation également)........car, même en l'état, l'ensemble sort vraiment du lot.

   Anonyme   
5/10/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Lapsus ! Une forme classique qui nous change du sempiternel sonnet et qui coule comme nectar...
Il y a peut-être en effet un petit problème de ponctuation ; j'aurais mis une virgule après retours clairs dans le second tercet.
Pour moi, le plus joli vers est :Il est des retours beaux comme un regard de femme... J'ai toujours été sensible au regard des femmes ! Quoi qu'il en soit, c'est une réussite... Merci l'artiste !

   widjet   
5/10/2010
 a aimé ce texte 
Bien
Je lis quasiment plus de poésie, mais celle-ci est séduisante, douce, optimiste et en dépit de ses mots simples, il y a de la portée et j'aime aussi ce dernier vers qui recentre vers l'essentiel, la personne aimée (après avoir été plus universel dans les vers précédents). J'aime beaucoup l'idée de "renaissance" (des saisons mais aussi des sentiments), cet éternel recommencement, ce nouvel espoir.

Merci, donc

W

   Jagger   
5/10/2010
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Doux à l'oreille et coule bien.

Je suis un néophyte, donc la forme des vers m'est totalement étrangère, bien qu'elle semble importante dans ce style. Je serais ravi dans discuter avec l'auteur, s'il en éprouve le besoin.

Il y a une certaine progression dans les paragraphes:
L'automne, l'orge et le blé, la terre fertile, la flamme puis la femme. Beau cycle. (Ou alors j'ai rien compris et c'est bien possible).

Merci

   wancyrs   
5/10/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Il est des auteurs qui savent demontrer toute la force que peut véhiculer la poésie classique... tient ! une autre forme que je ne connaissais pas, et déclamée en plume de maître.

Tout est beau, mais je retiendrai juste ceci :

Il est des retours beaux comme un regard de femme
Qui vous pousse à genoux à engager la foi
D’un vers de poésie au secret de son âme.

et pourquoi ?

Allez donc savoir.

Mais, moi, j'aurais mis "à genoux" entre deux virgules, ou en incises, je pense que cela aurait ralenti un peu l'image et permettre de mieux savourer ce vers.

Merci pour ce retour, Lapsus,
nous manquaient déjà, tes opus.

Wan

   ristretto   
6/10/2010
 a aimé ce texte 
Bien ↑
une forme que je découvre, avec plaisir

malgré le problème de comprehension du premier tercet

c'est un très agréable poème

le final superbe

merci

   Azurelle   
6/10/2010
 a aimé ce texte 
Passionnément
Le suspense, la cadence, un poème qui se déguste et que l'on a plaisir à relire plusieurs fois en sachant la fin ^^

   Arielle   
7/10/2010
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une forme que je découvre et trouve pleine de charme et de musicalité.
Dommage pour ce problème de construction dans les deux premières strophes. Mais l'ensemble est un plaisir pour l'oreille, j'y retournerai !

   Lariviere   
8/10/2010
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Un poème pleinement maitrisé, c'est certain... J'aurais juste aimé savoir de quel prodigieux retour il s'agissait, pour être capable d'inspirer une si belle tenue de poésie et une si belle plume ?...

Si ce poème, pour moi, est exquis sur la forme (la fin est superbe...), il est légèrement atone sur le fond... C'est dommage. Ne peut on pas trouver de la lumière en creusant dans les anfractuosités de l'Homme ?... L'esthétique est elle condamnée à être tenu de haut en bas, dans un faisceau de fil droits sans but ni échappée, dans une géométrie binaire qui ne souffre aucune liberté d'angles et de lignes brisées ?...

Problème de perception dans les pourquoi et les comment de l'expression artistique, certainement...

Merci à l'auteur !

   Mr-Barnabooth   
10/10/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Des vers magnifiques portés par un rythme maitrisé ...

Rien de plus à ajouter, j'ai beaucoup aimé.

Amitiés de Mr B.

   Nemo   
15/10/2010
"bûcher en" : il fallait bien qu'il y en ait un ou ce ne serait plus du Lapsus !
!-))
Avec le bonjour de Pierre.

   Damy   
25/10/2010
 a aimé ce texte 
Un peu
Il est des "comme" qui ne me semblent pas appropriés. J'y aurais vu des "où" ?...enfin pour moi ils ne sont pas tous limpides.

J'ai beaucoup aimé ces tendres retrouvailles mais je ne comprends pas bien le sens du quatrième tercet dans cette ambiance.

   Lapsus   
26/11/2010
Pour faire écho à ce texte et à vos commentaires je réponds sur le forum dédié.

   Anonyme   
16/12/2010
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'aime beaucoup ton texte, autant pour sa forme et ses rimes que pour son thème. Je ne connaissais pas les "terza-rima", on en apprend donc tout les jours. Le rythme est en tout cas bien suivi et la fin laisse le lecteur dans un état de transe poétique assez agréable. Je perçois une grande sensibilité dans tes vers... Merci de m'avoir fait découvrir les terza-rima et pour ce poème qui est d'une beauté fort émouvante.

   Mona79   
28/3/2011
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Une terza rima se doit d'être sans faute, le style riche et impeccable de celle-ci est quelque peu abîmé par un hiatus qui aurait pu être évité : "à engager" aurait gagné à remplacer le "à" par "pour". Bien entendu ceci "n'engage" que moi...
Ne boudons pas notre plaisir, puisque l'ensemble très fluide de cette terza rima m'a plu.

   socque   
29/3/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Magnifique ! Moi qui n'aime guère les retours de mêmes débuts de strophe, je dois dire que j'ai été prise par ceux-ci. Un bémol sur la "terre ronde" et la "promesse féconde" que je trouve un peu convenus, et la rime "femme"/"âme" qui, à mon sens, est à la fois facile et douteuse.
La première strophe et le dernier vers sont parfaits, pour moi. J'applaudis aussi la construction, ce glissement des rimes !

   Anonyme   
28/3/2011
 a aimé ce texte 
Passionnément
J'aime ces retours : doux-clairs-fiers-forts-doux et fous...
Harmonie, douceur, sensibilité se dégage de cette poésie dans une forme italienne savoureuse...
Le dernier tercet et la chute sont sublimes.

Merci pour le partage. Bravo!

   Nescience   
29/3/2011
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↓
Bonjour,

Si la lecture avait assez mal commencé, elle a tellement bien poursuivi que je l'ai presque oublié. J'ai lu le texte, puis j'ai lu l'explication en forum et effectivement, la première virgule semble de trop.

Mes seuls bémols à ce texte très fluide, dont la musique s'adapte parfaitement à la forme, sont le premier et le dernier tercet que j'ai dû relire plusieurs fois pour les comprendre (ils ne poussent pas à genoux, mais à engager la foi... je dirais qu'il manque des virgules ou quelque chose).

   Anonyme   
9/2/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai eu du mal avec les deux premières strophes, particulièrement avec la première, qui malgré plusieurs lectures a un manque évident de fluidité. Je les trouve maladroites, elles donnent l'impression qu'il vient à manquer des mots.

Les suivantes sont plus faciles, plus aisées, mais je crains que le parti d'avoir commencé chaque strophe par "Il est des retours ... comme..." parfois engendre des difficultés à donner un phrasé élégant.

Il est curieux de voir que la ponctuation n'est pas toujours présente. L'idée est là, intéressante, cependant elle n'est pas toujours perceptible de façon évidente, malgré plusieurs relectures.

Je retiendrai de cet écrit, cette dernière phrase :

" Il est des retours fous qui n'attendront que toi."

C'est là, un propos remarquablement émouvant, qui donne au texte une certaine tonalité.

   Anonyme   
9/2/2017
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
J'ai du mal avec cette construction grammaticale incertaine et une ponctuation défaillante qui ne me permet pas de décrypter certains de vos tercets.

J'ai relu à trois reprises mais avec la meilleure volonté du monde je renonce.

   Bidis   
9/2/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'adore les mots et le rythme, je me sens simplement et totalement en poésie et je dois dire que je ne me suis pas appesantie sur le fond. La première strophe m'a semblé magnifique et les autres ont suivi un peu comme un remous suit un bateau...


Oniris Copyright © 2007-2019