Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
LenineBosquet : Le bon G
 Publié le 28/06/16  -  11 commentaires  -  846 caractères  -  201 lectures    Autres textes du même auteur

Texte écrit en hommage à un ami qui s'appelle Jérémy, dont le surnom est "Le bon Jé". D'où le titre.


Le bon G



Gars, j'te le dis tout de go, depuis que j'suis gone,
J'rêve de moelleux, d'gynécée et d'narguilé.
Et j'me gardais bien d'gober les mots des gorgones
Qui m'voulaient gueux engoncé dans mon canapé.

Gasp ! Que j'me gaussais ! Car, je n'sais pas si tu piges,
Mais, moi, j'y voyais plutôt grâce et élégance,
Régnant sur mon gotha de grasses callipyges
Tout en m'grisant de gin aux subtiles fragrances.

Garce ! L'ego gonflé des gloses des flagorneurs,
Ma grosse ganache gavée de tant d'orgueil,
Je glissais gentiment de galant jouisseur
À grotesque poussah au gourd goumi en deuil.

Gare, donc, aux doux mirages des gourgandines,
À ces gourmandises aux galbes de vahiné.
Agapes et gaudrioles, y mettre la sourdine,
Ne pas finir gueux engoncé dans son canapé.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Raoul   
6/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime beaucoup, le grand jeu des G et du vocabulaire, mi gobé, mi gracile (recherché en tous cas) et qui parfois va même jusqu'à grincer.
Il y a une langue et tout un univers dans ce texte : merci pour cette lecture ;-)
Revigorant et frais.

   Pimpette   
28/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien
LB

C'est la recherche du vocabulaire qui fait tout le charme de ce texte à voix haute!
Mais c'est déjà très bien!
Un vocabulaire choisi dans tous les genres du Français anime parfaitement un sujet qui plaira sans doute à d'autres frangines! :-))))))))

"régnant sur mon gotha de grasses callipyges"...très bon!

par contre les subtiles fragrances...c'est de la vieille poésie!

   Vincendix   
28/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour LenineBosquet
Un bel exercice autour du G, manque le point G, mais « G » tout gobé et « G » bien apprécié malgré un sujet relativement banal.
Seul reproche, je ne suis pas fan des élisions qui, à mon avis gâchent le plaisir de lecture dans les deux premiers quatrains en particulier, trop c’est trop.
Les gourgandines « gourmandises » aux galbes de vahiné et peut-être aux gestes de geishas, G envie de les connaitre !

   MissNeko   
28/6/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Quel travail que ce poème. Bravo!
J ai beaucoup aimé la recherche des mots, les vers bien tournés.
Poesie bien rythmée que je verrais bien mise en musique.
Merci pour ce moment de lecture.
A vous relire.

   PIZZICATO   
28/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien
"G" apprécié cette performance de jonglage des mots.
Mais je dois dire que ce texte m'a moins séduit que vos précédents.

" Régnant sur mon gotha de grasses callipyges " amusant.

   Pouet   
28/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bjr,

Bel exercice, assez ludique. Le "gone" ça me cause bien, région oblige.

Suis pas certain pour "engoncé dans mon canapé" en revanche, être engoncé dans un canapé me semble curieux, soit c'est un mini-canapé, soit celui qui l'occupe est très très imposant... Petite définition pour la forme: "En parlant d'un vêtement, serrer quelqu'un, lui donner l'air d'avoir le cou enfoncé dans les épaules: Ce manteau vous engonce et vous grossit."

Il me semble aussi mais suis pas bien sûr qu'on "se gausse" toujours de quelque chose, "se gausser" sans rien derrière, pas persuadé.

"Régnant sur mon gothe de grasses callipyges", hummm, appétissant... ;)

Bref j'ai lu avec plaisir, c'est sympatoche.

Cordialement.

Edit: dsl pour les redites, comme d'hab pas lu ce qui précédait avant de commenter.

   Robot   
28/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime bien ce langage et son ironie distanciée.
Pas bien compris ce qu'il y a de spécifique aux gones mais probablement un aspect régional qui m'échappe.
En tout cas, il y a de la vivacité et une écriture alerte.

Plutôt que engoncé, j'aurais mis enfoncé qui me paraît plus juste "vocabulairement" parlant. Engoncé c'est pris dans quelque chose, alors qu'enfoncé c'est plutôt plongé, enseveli. Pour un canapé ç'est plus logique à mon avis.

Des vers qui sont autant de gourmandises.

   Cristale   
28/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour LenineBosquet,

Tautogramme et allitération : la lettre G galvanise mon goût pour ce genre d'une grande générosité pour le gars G.

Une gymnastique géniale ! Comme des gariguettes sur un gâteau :)

Je salue la forme pour la recherche et le travail que cela implique de la part de l'auteur, j'ai un peu moins su apprécier le fond dont le langage m'est assez...disons-le franchement : ce n'est pas ma tasse de thé préféré :)

Grandmerci !
Cristale

   Anonyme   
29/6/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Le texte en sa totalité ne m'a pas complètement convaincu, j'aime assez quand un auteur joue avec les mots, il y a là une tentative intéressante, et puis cela donne un petit côté sympathique, original, distrayant.

Pour autant, je suis moins réceptive au fond, n'étant pas très "fan" de ce genre de langage. Mais l'essentiel étant que cet hommage, soit ce que vous vouliez qu'il soit pour Jérémy, le reste est aléatoire.

   Jema   
2/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bel exercice, même si le style, les (trop ?)nombreuses apostrophes et le vocabulaire employé ne rendent pas aisé la lecture. Joli hommage à votre ami en tout cas.

   dom1   
23/7/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Oui ! Défi relevé et de belle manière mon garçon. Je m'attendais à une fable sur le point G, on y est presque. Belle et bonne idée bien gravée dans le marbre de le gageure. Grave et gravo !

Dominique


Oniris Copyright © 2007-2018