Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Laboniris
MarionTouvel : Dévotion (mathématique)
 Publié le 04/04/11  -  22 commentaires  -  12661 caractères  -  211 lectures    Autres textes du même auteur

"Pour approcher le spirituel en art, on fera usage aussi peu que possible de la réalité, parce que la réalité est opposée au spirituel." Piet Mondrian


Dévotion (mathématique)




20--5-19--0-25-5--21--24--0-19
15-14-20--0--4-5--21--24--0--4
9----1-13--1-14-20--19-0--18-5
8----1-21--19-19-5--19-0---4--5
0---19--1--16--8-9--18-19--0--0
20-15--14-0--19-15-21-18-9-18
5---0---0-21--14--0-0-19-25-12
16-8---5--0----4-1--14-19-0-12
1--0--16-15--21-18-16-18--5-0
4--0---5--13-16--9--18--5--0--0

12-0--15--4--5-21--18-0---4---5
0--20--1--0-16-5----1-21--0---0
0--20--1--0--3--8---5--22--5-12
21-18--5--0--0--0---0--1--21-20
1--14--20-0--4--5---0-22--1---7
21--5--19-0--19-15--21-12-5-22
5----5--19-0-16--1---18--0-12-0
1---21-20-15-13-14---5--0--0-0
21-14---0--15--3--5---1--14-0-4
5----0--13---5--13-15-9--18-5-0

20
15----14
0----18----9
18----5----0-----0
20---15---14----0----18
9----18----5-----0-----5---19
20----0---21----14----0----4-----5
13----9---21----18----7----5----0------17
21----9----0------4----5----0----13-----9---12
12----5----0------5----3----12----1----20---19---0
18----5----16-----5----21--16---12-----5----0
20---15----21----20----0---21---14-----0
3-----9------5----12-----0----17--21
0-----15----14----0------1-----0
16----18----9----22------5
0------4-----0-----5
20----15----9
12----5
0

12-15-18--19-17-21--5--0-20-21
0--22--1---12-19--5--19-0--0-5
6---6--5--18-22--5--19-3--5-14
20--5--0---0-20--21--0-3-15-13
16-20--5--19-0---5--20-0-20-21
0--10--15--21-5-19--0--0-1---0
18--5--14--15-13-13-5-18-0-12
5---19--0---7--18--1-3--5-19-0
17--21--9---0-19-21-9-22-5-14
20---0--20--5-19--0-16-1-19--0

(to a happy few)


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   jamesbebeart   
26/3/2011
 a aimé ce texte 
Pas ↑
Que penser d'une avalanche de chiffres -forcément corrrélés- alignés, assénés au lecteur... Pour autant, l'émotion peut-elle être au rendez-vous ? Je ne le pense pas vraiment. Je salue toutefois la tentative.

   ristretto   
29/3/2011
 a aimé ce texte 
Vraiment pas
je suis sans doute hermétique à cet essai.
Des chiffres qui ne me parlent pas, une calligraphie sommaire.
je n'ai rien à en dire, je n'ai pas de ressenti émotionnel mis à part l'ennui.
je n'ai pas essayé d'y rechercher une ou des suites logiques car pour moi cet exercice est bien trop compliqué et sans rapport avec ma perception de la poésie
Je laisse à d'autres ( peut être) le goût d'éclairer ce mystère

   framato   
29/3/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
Bien, il me semble qu'il puisse s'agir d'un texte crypté, j'ai donc tenté le code le plus simple (et le plus connu, remplaçant une lettre par un chiffre, dans un ordre logique - j'ai donné au 0 une valeur de respiration) et j'ai déchiffré la première phrase, évoquant regard et pierre précieuse.

Impossible d'aller plus loin, la démarche de découper le texte en carré est purement artificielle (des mots sont coupés, sans que cela soit porteur de sens).

Le casse tête me semble fort simple, la composition spatiale pas très réussie (les colonnes zigzaguent) et la première phrase me semble trop anodine pour donner l'envie d'aller plus loin. Le losange semble plus réussi que les carrés.

Je salue l'exercice, mais je l'aurais voulu abouti au point que la structure de la forme géométrique corresponde à la structure des phrase.

Il se peut que cela soit le cas plus loin dans le texte, mais il m'a fallu 5 minutes pour aller jusqu'au 0 de la troisième ligne.

Sur le fond du texte, je ne me prononcerai pas, et j'ai relevé ce que je pense être un défaut de l'exercice. Si, malgré tout, la forme était porteuse de sens, je reverrais mon commentaire. J'attends en tout cas les explications de l'auteur.

   socque   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Pas
Si, à voir cet alignement de chiffres, j'avais discerné un schéma visuel, une répartition régulière des courbes même de ces chiffres, j'aurais pu aimer. Là, je suppose que la disposition obéit à une règle mathématique, mais je devrais sans doute me casser la tête pour identifier laquelle et cela ne m'intéresse pas.
Le losange me paraît la figure la plus aérée, entre autres parce qu'elle comporte pas mal de zéros, ce qui me fait penser à une possibilité : ne serait-il pas intéressant, en place des "0", de laisser du vide au moins dans une des figures, histoire d'apporter une variation ?

J'aurai donc comme objection un manque de recherche esthétique, d'ouverture au vulgum pecus (ce que vous assumez d'ailleurs dans votre indication de fin). Dommage, j'aurais apprécié que ces figures, outre le sens qu'elles portent et qui me restera opaque (mais c'est votre choix), présentassent un attrait visuel.

   Charivari   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Pas ↓
Cela ne peut en aucun cas s'appeler poème, même en grattant bien, ça n'est pas non plus un sudoku, et au niveau esthétique, ce sont trois carrés mastocs avec un losange au milieu. Je ne vois rien, rien du tout, mais j'imagine que ça a dû être galère pour l'auteur de mettre ça en page.

   Pascal31   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Pas
Décidément, je ne me ferai jamais à cette catégorie "Laboniris" !
Et pourtant, ce n'est pas faute d'essayer, de vouloir comprendre le but de la démarche...
Et moi qui suis hermétique aux maths, cette succession de chiffres et de nombres, sans queue ni tête (pour moi, du moins), me hérisse le poil. Est-ce un totem ? (pour la dévotion) Est-ce un message codé ?
Cela a le mérite de nous faire poser des questions : dommage que ça ne réponde à aucune !

   Folibri   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai beaucoup ri puis j'ai pleuré.

   nicotine   
4/4/2011
Ah ! Eh ! Hi ! Oh ! Hue !!!

Quatre mots... anglais... Trois carrés... un losange...
Il faudrait que l'auteur nous fasse comprendre. Il y a certainement un rapport avec les lettres et leur position dans l'alphabet (c'est mon côté sherlock) 1-A, 2-B, 3-C, etc... zéro étant l'espace entre les mots

On pourrait avoir la transcription ?

Les deux premiers mots étant TES YEUX...

Merci/nicotine

   i-zimbra   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
13-5-18-3-9 1 13-1-12-12-1-18-13-5 (19-9 20-21 22-5-21-24 14-15-21-19 14-15-21-19 1-9-13-5-18-15-14-19) !

   Jagger   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Bien
"to a happy few"

Au vu des commentaires, l'auteur tape dans le mil. Si j'ai bien suivi son idée, il fallait surmonter un obstacle pour découvrir ce qu'il se cache sous ces chiffres mystérieux. Un peu d'huile de coude et on est parti...

Peut être que l'intérêt est essentiellement dans les réaction: qui va s'y coller, qui va tourner les talons d'entrée...

Je m'y suis collé et, moi qui aime les chiffres, ça ma amusé... Mais la encore, peut être n'est-ce pas ce qu'il faut retenir.

Merci à i-zimbra pour la référence...

   Nescience   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Pas ↓
Bonjour,

J’ai traduit ce texte du début à la fin et je suis très déçue. S’il y a de la recherche dans la forme, je n’en ai pas trouvé ailleurs. Les mots sont coupés n’importe où et n’importe comment pour le seul besoin de faire ces figures géométriques. Les trois premières lignes me laissaient envisager une sorte d’acrostiche mais non. Ou alors je n’ai pas saisi le code de lecture, c'est possible aussi : je n'y entends rien en codages.

Une fois ceci passé, il reste donc le texte… s’il est mystérieux lorsque que crypté, il n’a pas grand-chose d’intéressant lorsqu’il ne l’est plus. Ah, certes, ça illustre la dévotion, mais d’une manière beaucoup trop fleur bleue, dégoulinante, qui ne me plaît pas. Et pas un brin de mathématiques, à part peut-être un verbe tout à la fin... Je trouve dommage d'avoir ainsi séparé fond et forme.

Je salue la tentative, mais je la trouve avortée.

   widjet   
4/4/2011
Pas eu l'envie et surtout le temps de m'amuser (?) à déchiffrer jusqu'au bout ce texte pas si original que ça, finalement.

Mais, l'auteur continue ses expérimentations, c'est son choix. On peut s'en réjouir comme s'en foutre.

Moi, je passe mon tour.

W

   Anonyme   
4/4/2011
 a aimé ce texte 
Pas ↓
Je me dis que quitte ç crypter un texte autant le faire de façon plus complexe. puisque vous utilisez le carré comme forme géométrique pourquoi ne pas utiliser celui de Vigenére comme cryptage? Et ensuite donner la clé en italique...Là c'est juste pour moi un exercice de style pas original du tout.

Bref à revoir entièrement.

   Selenim   
4/4/2011
J'ignorais qu'il était possible de faire de la poésie avec une machine Enigma.

Comme j'aime bien le codes secrets et l'hermétisme en général, je me suis penché sur la transcription. Je ne suis pas poète mais là, j'ai trouvé l'ensemble plutôt léger.

"Tes yeux sont des diamants rehaussés de saphirs. Ton sourire un sylphe dans la pourpre d'empire. L'odeur de ta peau ta chevelure autant de vagues soulevées par l'automne"

La suite étant du même tonneau, je m'abstiendrais.

De plus, j'ai noté qu'il y avait trichette. En effet, les espaces sont représentés par un nombre de "0" variable. Tout ça pour équilibrer l'édifice. Houuuuuuuu ! C'est pas bien !

Pour la prochaine fois, tenter un code Playfair, un algorithme 256bits ou à la limite un petit Jules César, histoire de fignoler le forme pour cacher la misère.

Je ne mets pas de note, il y a déjà trop de nombres sur cette page.

Selenim

   Anonyme   
4/4/2011
Je passe aussi, mais j'aime bien l'idée, j'aime bien cette impertinence. Je suis trop flemmarde ou pas assez concentrée pour me lancer dans une traduction ! Je crois que c'est à l'auteur de le faire et ça pourrait réserver ses surprises !

"(to a happy few)"

   Alexandre   
4/4/2011
Bonsoir MarionTouvel ! Pourquoi écrire un "poème" crypté ? Où se situe l'intérêt d'un tel exercice ? Franchement je ne comprends pas la démarche même si ce texte est publié dans la catégorie Laboniris... Peut-être aurais-je la réponse dans la notice explicative que l'auteur se fera sans doute un plaisir de publier afin d'éclairer ce lot d'ignares auquel j'appartiens.
En attendant je vous souhaite une excellente soirée... Alex

   MarionTouvel   
4/4/2011
Lien vers la discussion en forum dont je déconseille la lecture immédiate à moins que le principe du texte vous échappe totalement ou vous ennuie vraiment.

   LeopoldPartisan   
11/4/2011
 a aimé ce texte 
Bien
la poésie est finalement une forme littéraire bien vaste, où toutes les composantes de l'esprit humain, se retrouvent. Il y a les rêveurs, les utopistes, les futuristes, les traditionalistes, les respectueux de la forme, les innovateurs, les conservateurs etc...
Dès lors why not le cryptage numérique.
Un seul bémol, je trouve dommage qu'il n'y ai que 26 lettres dans notre alphabet. J'aurais aimé qu'il y en eut un minimum de 40, cela m'aurait permis de jouer les chiffres de Marion au lotto (oui en belgique le lotto à 2 t) et peut être contredire l'adage que la poésie ne nourrit pas son homme.

   David   
13/4/2011
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour MarionTouvel,

Des carrés, des losanges, et puis des chiffres. Il y a toujours abstraction, traduction, je crois, dans l'écriture ; les mots ou les symboles sont à la fois une route et un mur. Écrire en français est une "route" pour les francophone entre eux et un "mur" pour les autres, même si le code n'est pas secret en soi, une écriture n'est jamais universelle ?

Les mathématiques justement seraient les mêmes, entre des "usagers" (?) qui ne s'exprimeraient pas dans une langue commune par ailleurs, mais elles n'ont pas vraiment un statut de langue. Est-ce que ça limiterait les échanges de ne parler que cela, est-ce que ça les rationaliserait... mais je m'éloigne du texte, je crois, il ne s'agit que d'un texte francophone traduit en chiffres suivant une numérotation des lettres, dommage, j'aurais bien lu un poème en mathématique, je ne vois pas d'autres moyens d'en faire une langue universelle, à proprement parler.

   Anonyme   
6/8/2011
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Bonjour,

Comme toujours, je tiens à préciser qu'il faut saluer une prise de risque, reconnu ou pas. Un 0 prédominent ressort. Je suppose que c'est un texte crypté et encore, rien n'est sur. Aucun nombre ne dépasse 26, on peut assimiler cela aux lettres de l'alphabet, mais le 0 ?

Il faut donc chercher plus loin : une relation mathématique ? Un coup de tête ( une suite de chiffre incohérente ) ? Le lecteur est dans son droit de se poser des questions.

Les formes ensuite, deux carrés d'abord, un losange suivit d'un autre carré. Je recherche, c'est peut être une des "clef" de l'énigme. Recherche d'une forme géométrique, rien n'y ressemble, du moins je ne voit pas.

En se creusant la tête, le 0 pourrait signifier un point, une virgule, un espace, une respiration.

Je doit le reconnaître, c'est un véritable casse-tête. Les nombres se suivent sans rapport communs apparent.

Quand à la démarche émotionnelle, les mathématiques pour transmettre la poésie ? Pratique douteuse et pour le moins...
La solution est ailleurs ? Décrypter ce texte serait un moyen de le "mériter" ? Il prendrait ainsi toutes sa saveur, on a bien apprit à lire...

Je me lance :

" Tes yeux sont des diamants rehaussés de saphir "

Pour mériter cela, il faut pas chercher loin. Je continu, peut être une bonne surprise.

" Ton sourire un sylphe dans la pourpre d'empire "
Bref. Le jeu n'en vaut décidément pas la chandelle.

Après si on creuse, la langue ( unique dans chaque pays ) se confronte aux mathématiques ( universelle ) le tout soulève de vraies questions. Mais faut- il chercher si loin ?

Après tout l'interprétation varie selon les personnes :
Avalanche de mot ? Beauté géométrique ?
Les avis divergent.
Pour ma part, je n'aime pas.

   Ashanon   
7/8/2011
Commentaire modéré

   Ashanon   
8/8/2011
Commentaire modéré

   fredericprunier   
27/2/2012
d'u côté,
l'art graphique et l'oeil, la musique et l'oreille, la forme et le doigt, le goùt, l'odeur... nos sens qui peuvent se mettre en forme, en esthétique, en ordre

de l'autre côté l'écriture et la direction des mots et de leurs sens, communs ou suggérés

au milieu,
existe une frontière, d'abstraction figurative (voir les peintures de Nicolas de Stael, ou de Zao Wou Ki, où l'esthétisme de "l'image" ou du sens primaire, se teinte , ou laisse apparaître une narration, un sens expliqué ... l'idée, explicable avec des mots, un sens, une figure...

dans ce poème,
vous m'ajoutez un mot, deux mots, une phrase,
cachée, éclatée, disséminée
qui m'inventent un sens du pourquoi ces chiffres
et ce texte deviendra poème,
parce que ce sera une fenêtre, où moije, le lecteur, je pourrai me glisser, et me laisser voyager

amitié d'un petit nouveau
(il est bien entendu que cette vue des choses est mon point de vue
et que je ne porte pas un jugement de valeur entre votre vue des choses et la mienne)

à l'appréciation je voudrais écrire: Très Interessant

   Anonyme   
14/3/2012
Commentaire modéré

   Marie-Ange   
19/5/2017
Je salue ici la performance, c'est curieux je ne m'étais jamais imaginé que telle formulation pouvait exister en poésie. Cela donne l'impression, d'un beau travail, par sa conception.

Pour être franc, je ne suis pas "fan", ni assez courageux pour me lancer dans un tel déchiffrage, qui me paraît laborieux et insurmontable. De plus, les chiffres et moi, cela fait deux ...


Oniris Copyright © 2007-2017