Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Maxdellillo : Loin de nous
 Publié le 17/10/18  -  10 commentaires  -  435 caractères  -  207 lectures    Autres textes du même auteur

Trop court !


Loin de nous



Je ferme les yeux
Je t'observe
Tu es là
Au-dessus de nos rêves
Au-dessus de nous deux
Tu vas m'aimer
Loin de nous.
Tu longes les lueurs avariées
Du jour qui se lève
Sur nos corps meurtris
D'étreintes bâclées.
Tu es la rivale de la douceur
Tes murmures bercent mes envies d'ailleurs avec toi
Nos corps vrillés de désirs
Échouent sur le rivage de la langueur.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   izabouille   
30/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Trop court, oui, mais très beau. Les images sont très belles, comme "les lueurs avariées du jour qui se lève" ou les "corps meurtris d'étreintes bâclées".
J'ai bien aimé, merci pour le partage

   Gabrielle   
3/10/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ces instants de vie inachevés...

Ces moments trop courts qui ne sont pas vécus pleinement constituent le thème central du poème.

L'auteur fait allusion à nos vies sublimées...

Merci à vous pour ce moment de lecture.

Au plaisir de vous lire.

   Castelmore   
3/10/2018
 a aimé ce texte 
Pas
Trop court , certes et trop facile ...

Cent fois lu en mieux , en plus long en plus explicite ...

Ni les mots , ni le sujet ne font le poème ...

   Annick   
17/10/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
Deux vers, pour moi, ne conviennent pas, comme : "tu vas m'aimer" qui me semble trop prosaïque.

Et puis,
"Tu longes les lueurs avariées."
Avarié est un mot qui détonne par rapport à l'ensemble des champs lexicaux du poème.

Un vers délicat que j'ai apprécié :
"Tes murmures bercent mes envies d'ailleurs avec toi"

Mais l'ensemble demeure un peu trop simple.
Le genre court ne me dérange pas quand il est dense et plein de surprises.

A vous relire.

   PIZZICATO   
17/10/2018
 a aimé ce texte 
Bien
" Top court " est-ce une allusion aux étreintes ?

" nos corps meurtris
D'étreintes bâclées "
" Tu es la rivale de la douceur "
" Tes murmures bercent mes envies d'ailleurs avec toi ".

J'y ai perçu l'expression d'une amertume chez le narrateur ; des étreintes où l'amour, tel qu'il le conçoit, est absent chez sa partenaire.
Celle-ci semble plutôt lascive, alors que lui voudrait bien mêler à ces ébats la douceur et plus d'amour.
" Tu vas m'aimer
Loin de nous "

C'est ma façon d'analyser le fond de ce texte.

" lueurs avariées " cette image ne m'a pas séduit.

   papipoete   
17/10/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
bonjour Maxdellillo
Tu vas m'aimer, mais sans être là ; ah, c'est déjà fini ! Alors, je songe à la douceur, autant d'envies échouées " sur le rivage de la langueur " .
NB poème aussi court que cette étreinte amoureuse, fulgurante comme le vol d'une libellule !
On comprend que la partenaire est ailleurs ( songe à sa liste de courses ), et que l'amant est fort dépité !
Mais je ne comprend pas que la " belle " murmure à donner envie, alors qu'elle a expédié " l'affaire " en 2 temps 3 mouvements !
le 8e vers sonne très mal au final avec ce " avariées ", qui n'évoque guère l'aube naissante !

   BlaseSaintLuc   
17/10/2018
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Il faudra faire mieux la prochaine fois, elle le mérite et vous aussi ,un peu plus d'envolée ne peux pas nuire.

   JcJaZz   
17/10/2018
Moi aussi j'ai aimé cette amertume cette langueur amoureuse
Un peu court un peu prosaïque par moments
Mais l'ensemble sonne bien
Merci

   Skieve   
18/10/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
les mots se suivent d'une manière qui n'est pas assez naturelle (à mon goût), on sent que la plume s'est forcée à exprimer un sentiment universel d'une manière bien trop artificielle (d'où certaines lourdeurs, ex: "Tes murmures bercent mes envies d'ailleurs avec toi", ce n'est pas très français à mon sens?).
La poésie est un art complexe car la rime souvent limite le propos et l'aisance avec laquelle on tend à le magnifier. En cela, je rejoint l'avis des poètes anglais dont le pragmatisme semble tourner en ridicule la pratique souvent trop agencée et trop réglementée de la poésie française (illustré par exemple par "le paradis perdu" de John Milton, texte de référence, chef d'œuvre de la poésie anglais du 17e siècle).
Malgré tout, lorsque la langue est maitrisée, la rime se révèle encore plus belle et surpasse de loin la simple prose, en cela, je citerai comme exemple le poème qu'écrivit Voltaire à la suite du tremblement de terre de Lisbonne, où l'on retrouve toute la substance que doit revêtir selon moi la poésie française (sans le romantisme bien sûr, la situation ne s'y prêtant guère).
Attention aussi à l'emploi des métaphores, il faut que le lecteur puisse les comprendre lui aussi autrement, cela n'a aucun intérêt.
Malgré tout, on sent une certaine sensibilité mais qu'il faut pouvoir canaliser et exprimer de la plus lisible des manières, et pour cela, un seul moyen, continuer à écrire et à s'instruire càd à lire encore et encore.
Bonne continuation en tout cas ;)

   Ombhre   
22/10/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Maxdellillo,

un texte inégal à mon goût, mélange d'images magnifiques:
"Tu longes les lueurs avariées
Du jour qui se lève
Sur nos corps meurtris
D'étreintes bâclées."
et de tournures plus (trop?) simples et comme inachevées
"Tu vas m'aimer
Loin de nous."
"Tes murmures bercent mes envies d'ailleurs avec toi"

En choisissant une forme si courte, forme que j'apprécie par ailleurs, le poids de chaque mot est énorme, et il y a pour moi ici des lacunes. Mis à part les quatre très beaux vers cités plus hauts, le reste n'a pas su m'emporter ni me parler.

Merci pour le partage.


Oniris Copyright © 2007-2018