Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
Pimpette : Le changement c'est tout l'temps…
 Publié le 06/11/16  -  33 commentaires  -  767 caractères  -  513 lectures    Autres textes du même auteur

Pas tout jeune celui-là !


Le changement c'est tout l'temps…



Déjà tout petit bébé
Ma mère disait « faut la changer ! »
Ensuite j’ai changé d’école
Changer d’classe
Changer d’méthode

J’ai souvent changé d’copain
Et changé mon lait en vin
Mes talons bas pour des hauts
Des soutifs de plus en plus beaux

Acquisition d’un mari
Chang’ment radical de vie
Deux trois fois changer d’métier
De patron, d’ami, de quartier

Changer d’cantine
Changer d’patelin
Changer d’bibine
Changer d’chemin

Puis un jour, j’ai changé d’amour
Et cet amour m’a changée toute
Il m’a dit une fois pour toutes
Toi en stop en plein sur ma route
Mets ton sein au creux de ma main
Ne bouge plus… ne change rien



 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Alcyon   
17/10/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour

"l'essentiel" d'une vie en quatre strophes
bravo pour la performance
effectivement tout est en mouvement dans la vie
et puis cette fin inattendue
belle surprise
texte pétillant qui se lit d'un trait
je n'aime pas les ponctuations en général
mais là elles sont bien choisies

   Anonyme   
17/10/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Je n'ai vraiment pas aimé ce texte. Ce n'est pas en soi mal écrit, il y a du rythme, mais ça manque cruellement d'images et surtout il y a un côté chanson paillarde de corps de garde auquel je ne trouve pas de poésie.

Ce texte aurait peut être plus sa place en chanson.

Bref, pas convaincu.

   Robot   
19/10/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est un poème scandé qui se prête bien à la déclamation. Très astucieux d'avoir débuté par le bébé que l'on change. La dernière strophe est plus profonde que ne le laisse paraître la légèreté des mots.
Beau texte en termes simplissimes qui ajoutent au plaisir de la déclamation.

   Ioledane   
21/10/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Pas faux. On peut avoir l'impression au fil de sa vie, qu'on est toujours trop ci, jamais assez ça, qu'il faut toujours essayer de changer ci ou ça, à l'extérieur de soi ou à l'intérieur ... Jusqu'à ce déclic, souvent une personne, qui vous amène à vous accepter/aimer enfin tel que vous êtes et vous apporte l'apaisement.
Voilà, pour le fond, j'ai trouvé ce texte intéressant. Sur la forme, je suis un peu plus réservée : j'aurais aimé un vrai rythme (présent seulement par bribes), un peu plus de recherche ("toute" qui rime avec "toutes") ... Mais le ton familier n'est pas désagréable, la simplicité non plus. Ces deux vers-là, tout simples, tombent particulièrement bien :
"Puis un jour, j’ai changé d’amour
Et cet amour m’a changée toute".

   socque   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime bien, je trouve le texte rythmé et percutant, allant à l'essentiel ; et puis, lorsque la narratrice trouve l'amour, tout se pose, reste vif mais comme apaisé... le mouvement est expressif pour moi, réussi.

   widjet   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
J'aime bien l'idée.
Et assez la forme...sauf le dernier paragraphe plus lourd ("m'a changée toute", puis "en stop en plein"...Pourquoi pas "toi qui fais du stop sur ma route" ?).

Oui, Pimpette a déjà été plus inspirée (ça causticité habituelle ici n'apparait que dans "le mari en acquisition", dommage j'aime bien ce genre de piques), mais ce texte qui ne laissera pas un souvenir impérissable (mais peu de textes en laissent finalement) se lit sans déplaisir.

Quant à la chute, elle est attendue et connue (reprendre un terme apparemment péjorative pour lui donner une version plus "positive" est très classique)

W

   leni   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
C'est une vie résumée à la façon Pimpette avec le bon sens qui la caractérise C'est comme d'habitude tout du vrai Poésie? Possible
Peu importe moi ça me plait

ET
Cette finale tendresse

Il m’a dit une fois pour toutes
Toi en stop en plein sur ma route
Mets ton sein au creux de ma main
Ne bouge plus… ne change rien



Bravo ma fidèle amie BISE LENI

je viens de te relire et Petit Jesus MON jugement a été trop dur
je metsp+

   Cat   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
C’est du Pimpette toute crue ! Un style inimitable.

En quelques lignes et trois couplets, le tour d’une vie et de son essentiel.

Le ton gouailleur sied à ravir à une tendresse pudique à l’extrême, viscéralement attachée aux simples plaisirs d’une existence menée pleinement par les deux bouts.

Pimpette, ma Reine, je t’aime !
Merci


Cat

   Annick   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je vois bien ce poème, habilement ficelé, dans la rubrique chanson. Peut-être que notre compositeur Pizzicato pourrait le mettre en musique ! :-))
Merci pour ce moment rafraîchissant qui se savoure comme un bonbon.

   Vincente   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Pimpette,

Je ne vous connais pas, je ne sais si c'est vous qui êtes croquée dans ce poème, mais la pétillance de votre plume colle tout à fait à celle du personnage. La lecture est sympathique, on la fait sourire aux lèvres. Le regard est sans chichi, perçant et honnête assurément.
Pour la forme, elle se prêterait tout à fait à une déclinaison entre rap et slam, dans une combinaison colorée associant la diction d'Arletty et celle de Grand Corps Malade.
La dernière strophe est très réussie, s'y ressent la sagesse et l'apaisement de la personnalité vibrionnante de la dame qui se manifestait dans les quatre premières strophes.
Et puis le clin d’œil aux slogans de nos politiques autour du changement présenté comme la solution impérieuse aux situations est une bonne trouvaille. J'ai bien aimé "Acquisition d'un mari", un acte consommateur en phase avec les contingences sociales, presque un geste "technique" !
Merci de nous faire profiter de votre peps.

   Brume   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Coucou Pimpette

Ma lecture a été mélodieuse, tes mots ont de la couleur, une telle sincérité se ressent, j'ai lu avec le sourire.
Sur la forme, je suis étonnée de lire de nombreuses rimes sur un poème libre. Si le CE l'a laissé dans la rubrique c'est qu'il a sa place, moi et la technique...

Toujours ce ton pétillant qui rend tes mots lumineux. Une belle et joyeuse émotion.

   papipoete   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
bonjour Pimpette,
Faut la changer, comme le bébé des " Groseille et Duquesnois ", elle est vraiment à refaire !
Ne faire que changer, de peau, de caractère, de patelin, et un jour d'amour pour l'homme de sa vie, qui lui, dira << surtout, ne change rien ! >>
NB les " changer " des 4e, 5e, 12e vers ne devraient-ils pas s'écrire " changé " ?
Le dernier quatrain, s'il clôt à merveille la leçon, me semble pourtant boiteux .

   PIZZICATO   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Hello Pimpy

Déjà le titre m'a amusé : un clin d'oeil moqueur à ce leitmotiv (<< c'est maintenant >>) avec lequel on nous bassine à présent...

La relation, tout en humour, d'un parcours du temps de bébé jusqu'à celui de l'amour vrai.

" Puis un jour, j’ai changé d’amour
Et cet amour m’a changée toute ". Tout est dit.

Oui, ce texte plaît au musicien...

   Anonyme   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Pimpette,

Votre style d'écriture est inimitable, et je dois dire que j'apprécie particulièrement ce poème, comme une sorte d'autobiographie délivrée à toute vitesse, mais d'une force indéniable.

J'ai particulièrement aimé les deux derniers vers, qui sont d'un parfait érotisme, à savoir :

"Mets ton sein au creux de ma main
Ne bouge plus… ne change rien"

Cela me fait penser à une scène d'un film de Jean-Pierre Jeunet intitulé "Un long dimanche de fiançailles", où Audrey Tautou et Gaspard Ulliel sont allongés sur le dos et où la main de Gaspard Ulliel est posée délicatement sur l'un des seins dénudés d'Audrey Tautou. La main glisse parce que Gaspard Ulliel dort, et Audrey prend cette main pour la remettre sur son sein (très joli de surcroit) : j'ai trouvé cette scène d'une grande beauté, et j'y trouve une certaine similitude avec les deux vers finals (finaux ?) de votre poème...

Bravo pour ce moment si délicieux,

Wall-E

   Anonyme   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Frais et direct, une vie racontée sous le signe du changement et puis de la durée...ce que j’ai trouvé de particulièrement plaisant c’est le rythme, on a l’impression d’être bousculé par tous ces changements. C’est pas désagréable...ça change de la lourdeur (souvent) d’une certaine poésie plus académique.

J’aime particulièrement bien :’changer de classe, changer de méthode’ si vrai...je pense à ce que dit Stella Baruk sur l’enseignement des mathématiques.

Enfin : ‘cet amour m’a changé toute’ est très très fort, mine de rien…

Bravo

Corbi’

   Vincendix   
6/11/2016
Le changement ! Encore un mot utilisé actuellement à mauvais escient car il ne suffit pas de le dire, encore faut-il le faire réellement.
Votre texte décrit bien les différents changements qui jalonnent plus ou moins une vie, sont-ils toujours bénéfiques ? On disait pourquoi changer son cheval borgne pour un aveugle ?
Votre changement d’ « homme » semble vous avoir réussi, voilà une bonne chose.
Combien avez-vous « revendu » le précédent, celui que vous aviez acquis ? Combien valait-il encore à l’argus ?. Le verbe acquérir est peut-être incongru ?
Je ne note pas ce texte que je trouve un peu trop « libre » de poésie…

   Mona79   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Beaucoup aimé cette vie pleine de changements et si bien racontée. C'est gai, primesautier, rythmé et même un peu coquin, juste ce qu'il faut. Merci pour le partage.

   Ora   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Sympa ce poème qui nous emmène au gré des changements multiples et variés de la vie de la narratrice qui semble finalement trouver (ou pas?!) une ancre suffisamment valable pour se stabiliser. bel hommage à l'amour!

J'ai un peu été perturbée par le changement de conjugaison sur la partie:
Ensuite j’ai changé d’école
Changer d’classe
Changer d’méthode

Etais-ce volontaire?

   MissNeko   
6/11/2016
vous auriez dû en faire une chanson et là j'aurais été conquise.
j'ai aimé le sujet très vrai : nous sommes des machines à changement mais la forme choisie ne dessert pas au mieux votre idée.

à vous relire !

   Anonyme   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
C'est très "pimpant".

J'ai eu un véritable enthousiasme pour cet écrit savoureux, et c'est goulument intelligent, par sa simplicité et tonicité.
D'un bout à l'autre, j'étais sous le charme, surprise d'arborer un sourire radieux, que cela fait du bien, un écrit poétique distrayant mais qui ne manque de subtilités, voilà un petit épisode de vie, qui ne laisse pas l'indifférence, avec sa philosophie bien à elle.

Fond comme forme ont fait le bonheur de mon dimanche, ce petit rayon de soleil a percé mon ciel gris.

   Lulu   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour Pimpette,

plus que le thème du changement, c'est surtout le ton alerte de ce texte qui m'a séduite. On retrouve votre plaisir à écrire. Cela se sent au fil des lignes.

Quant au thème, je m'y retrouve un peu aussi, ayant vécu aussi tout plein de changements...

Ce qui est sympa, ici, c'est finalement le fait de prendre les choses avec recul, mais aussi un peu dans le sens de l'amusement, comme on peut le lire au travers de "Acquisition d'un mari" Tout est si relatif, bien souvent, dans une vie !

Merci pour ce moment divertissant.

   stony   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Je n'aime pas dire du bien des copains.
Pas comme ça devant tout le monde, veux-je dire.
Je déteste à la fois la flagornerie et le copinage, mais après tout, puisqu'il n'est question ni de l'une ni de l'autre, je fais une exception pour te dire ce que j'en pense.


J'aime beaucoup.
Non, c'est mieux que ça : j'aime beaucoup beaucoup.
Jusqu'à la dernière strophe, je trouvais ça très sympa. Après la dernière strophe, je suis conquis.

Le thème récurrent du changement avec le retournement final, c'est très bien vu et c'est tout fait pour une belle chanson douce comme un sucre d'orge. C'est simple comme il faut et, en même temps, tout est dit.

Non, finalement, c'est encore mieux que ça : j'adore. C'est mignon tout plein sans être le moins du monde couillon. C'est parfait !

"Et cet amour m'a changée toute" : je suppose que c'est la même idée que dans l'expression "La barre à droite toute", pas vrai ?

C'est une chanson très chouette. Il ne lui manque que la musique.

   Pepito   
7/11/2016
Oh ma Pimpoune !

Comme c'est mimi, comme c'est guilleret.
Bien sûr, en prose ce serait bien plus mieux encore. ;=)
J'ai adoré que la coquine main, blanc bonnet et bonnet blanc, saute en bonnet B ! Ou comment faire une prière à la vie d'une seule main.
Surtout, ne change rien , c'est trèèèèèèès bien !

La bise

Pepito

Edit : je viens de lire ton pouème à Pepita. A la lecture à haute voix, la dernière strophe qui peut paraître de guingois en lecture muette, est d'une pureté de source. Pepita a a-do-ré ! ;-)))

Quelle artiste c'te Pimpette !

   plumette   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour Pimpette,

Les changements d'une vie résumés à grands traits, évoqués pour nous conduire à cette dernière strophe où la narratrice se pose enfin parce qu'elle a trouvé sa juste place.

Si j'ai bien aimé le thème de ce poème, je n'ai pas su toujours apprécier les choix de l'auteur.
l'entame du poème ( l'enfance) avec " ma mère disait déjà faut la changer" décalée par rapport au reste qui m'a fait l'effet d'un humour un peu forcé.
L'adolescence ensuite, où dans le 2ème vers j'aurai mis puis à la place de et pour marquer la progression.Dans ce 2 ème vers je n'adhère pas aux "soutiffs de plus en plus beaux" Je trouve que cela rompt cette notion de changement qui est bien présente jusqu'alors.

"Changer d’cantine
Changer d’patelin
Changer d’bibine
Changer d’chemin"

Pourquoi "changer" est à l'infinitif dans cette strophe? Et je la trouve inutile à part le "changer de chemin"

c'est la dernière strophe qui donne à cette chansonnette ( plus que poème) sa saveur, à part ce vers " Toi en stop en plein sur ma route" qui peut sûrement être retravaillé.

donc belle idée, mais pas si bien exploitée que cela à mon goût.

Plumette

   Pimpette   
6/11/2016
Commentaire modéré

   Anonyme   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
BonjourPimpette
Que de changements ! Une lecture jouissive avant la chute qui l’est davantage.
C’est frais, sans détours, divertissant.

Cordialement

   hersen   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
205 ème commentaire.

Un petit moment bien agréable, avec quand même une idée qui me tracasse.

Je peux développer ? Bon :

Tous les deux, y vont plus rien changer jamais ? L'idée est tracassante, pour moi.

Mais je peux tout à fait aussi me contenter d'un :

"Ils se marièrent, furent heureux et eurent beaucoup d'enfants"

Le changement...oui, mais à condition de revenir aux fondamentaux ?

Bisou, hersen

   Anonyme   
6/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Bonsoir Pimpette... J'aime bien l'idée de ce changement permanent mais beaucoup moins la manière de présenter ce changement...

Je me suis permis de "refaire" à ma manière le début de ce texte et j'espère que tu ne m'en voudras pas... Voici, voilà !

Déjà bébé
Maman disait
« Faut la changer ! »

J’ai donc changé d’école
De classe et de bagnole…
J’ai changé de copain
Et puis mon lait en vin
Mes talons plats en talons hauts
Et mes soutifs pour bien plus beaux...

etc.

Juste une idée comme ça mais c'est toi le chef, of course !
Tel qu'il est ce texte n'est pas mal à l'exception de la dernière strophe qui, à mon avis, est totalement à revoir... en conservant toutefois le dernier vers : Ne bouge plus… ne change rien... qui fait une bonne chute !

Pour conclure je pense que ce texte gagnerait à être mis en musique...

   Curwwod   
7/11/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Eh ben Pimpette, pas tout jeune mais plein de fraîcheur. Cette déclinaison du changement dans tout les domaines d'une vie m'a plu au plus haut point. De l'humour, de l'ironie, de la tendresse, beaucoup de tendresse, un esprit fin qui sait jouer avec les mots. Et ben moi, en un mot, j'ai adoré le recul avec lequel se déroule cette cascade de changements qui construit une vie bien remplie sur laquelle tu portes ce regard mi-amusé, mi-mélancolique. C'est indubitablement un de tes textes que je préfère.
Merci.
C.

   Sodapop   
7/11/2016
 a aimé ce texte 
Un peu
J'ai aimé la légèreté de ta plume, les changements jalonnant toute une vie, le choix du thème est accrocheur.
Par contre, j'ai plus de mal avec les mots contractés dans la poésie, un peu à la façon "Argot". En chanson, ton texte serait parfait. Bravo néanmoins pour ce bel instant.

   Pouet   
7/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Slt Pimpette,

Bon je vais te laisser un commentaire puisque personne ne le fait... ;)

Pour ce qui est du "changement", des politiques de gauche qui appliquent des idées de droite, c'est un changement non? :)

Bon assez rigolé... Ton texte est très sympa, ludique. Un bel exercice de style, de bonnes idées.

Toutefois, je trouve l'aspect poétique assez ténu ce coup-ci, on reste dans l'exercice de style comme dit plus haut. Tu m'as bien plus ému et touché avec d'autres textes.

Lecture agréable.

   Anonyme   
7/11/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une vie brossée en quelques strophes façon Pimpette. (Un texte peut-être pas tout jeune mais le style était déjà là).
D'autres l'ont dit mais c'est vrai que je verrais bien ce texte chanté à la gratte sèche.
En plus il y a un refrain déjà tout prêt
"Changer d’cantine
Changer d’patelin
Changer d’bibine
Changer d’chemin"

   Pimpette   
8/11/2016
Commentaire modéré

   Anonyme   
8/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien
C'est vraiment tout mignon, et tellement féminin... Même l'acquisition du mari...
Je ne reviens sur la forme, parfois un peu heurtée, mais c'est une biographie qui tient la route. A vous relire.

   Raoul   
8/11/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Pas besoin d'écrire son nom à "Liberté", il suffit de lire ce pouème truffé de bien belles pépites en drolatique* : un condensé acrobatique ;-)

*Langue parlée localement en Pimpettie du sud


Oniris Copyright © 2007-2019