Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie néo-classique
ristretto : Les doigts gourds
 Publié le 20/01/09  -  8 commentaires  -  766 caractères  -  137 lectures    Autres textes du même auteur

Amour en hiver


Les doigts gourds



Le gel recouvre tout sur les champs alentour.
Sur le silence blanc, le temps est immobile.
Le froid glace mon cou et je me sens fébrile,
Assise sur ce banc, le cœur et les doigts gourds.

En l’absence du vent, l’espace au souffle court
Cristallise à mes joues les perles de mes cils
L’hiver assurément met mon âme en exil.
Au lieu de rendez-vous, je suis seule ce jour.

Défilent à rebours, déjà des souvenirs,
Ces saisons en amour au soleil du désir,
De soirs encaressés, d’aubes aux rires clairs.

Je reprends mon chemin, aux portes de la nuit,
Laissant la place ici pour les amants transis.
Au printemps, paraît-il, sont les plus beaux éclairs…


07/01/09


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Anonyme   
20/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Tu es sincère et qu'importe le reste. Je vote très beau.
Très très et je le relis parce qu'il m'a ému ce poème.

   maminova   
21/1/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
je suis de l'avis de Bébert, malgré les petites erreurs techniques il n'en demeure pas moins que ce sonnet est magnifique !

   Anonyme   
21/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Tres triste et émouvante, cette tranche de solitude, petit rendez-vous manqué qui ne nous rate pas ! bravo

   FredericBruls   
22/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Beaucoup d'émotion et de sincérité dans ces vers.

   Lylah   
23/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Je lis peu de poésie classique que je trouve souvent trop "artificielle", convenue... mais là, une véritable présence dans ce texte tout en émotion et pudeur ; les rimes semblant naturelles se fondent dans la musique des mots avec légèreté.
Peu d'images "fortes" mais un ensemble harmonieux et fluide. Un beau moment de lecture.

   David   
23/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Ristretto,

Maudits poètes qui ne finissent leurs partitions avec toute l'ambition qu'ils avaient au début de leur vers, où sont les assonances aux hémistiches qui transcendaient les quatrains et une partie du premier tercet à la fin de ce sonnet ???

Une très belle idées quand même "Les doigts gourds" !

   Flupke   
26/1/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Il y a une beauté dans cette tristesse.
J'aime bien la polysémie dans le vers du milieu
Au lieu de rendez-vous, je suis seule ce jour.
Je ne sais si c'est volontaire mais cela peut vouloir dire, la solitude comme une alternative à un rencart, ou bien à l'endroit spatial du rendez-vous convenu je suis seule (donc lapin).

   dany67   
2/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Tout cela est très froid et n'attend qu'un rayon de soleil pour murir :o)


Oniris Copyright © 2007-2019