Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
wancyrs : Empreintes de nous [Sélection GL]
 Publié le 09/09/18  -  12 commentaires  -  417 caractères  -  168 lectures    Autres textes du même auteur

Un jour d’été...


Empreintes de nous [Sélection GL]



Pieds nus sur la plage
Je pose des empreintes
L'eau qui vient par vague
Les emplit de sa teinte
Bleue
Ciel
Azur
Murmure des vents du large
Mouvance des flots
Jusqu'à mes pieds
Nus
Sur la plage
Je marche
Tu marches
À mes côtés
Radieuse
Et l'eau jalouse
Efface
Les empreintes de nous

Pieds nus sur la plage...


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   Gemini   
21/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Poème à la Sisyphe ? La simplicité m'a plu, et j'ai trouvé l'éphémère bien traité. J'ai présumé que l'auteur était sur les traces d'Aline. J'aurais mis "vague" au pluriel vers 3.
Poème à la Sisyphe ?

   izabouille   
21/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↓
J'ai bien aimé le début, jusqu'à "les emplit de sa teinte" (où je mettrais un 't' au lieu du 's').
Ensuite, ça ressemble plus à une énumération, une liste de choses qui se lit dans un rythme plutôt saccadé auquel je n'ai pas vraiment accroché.

   Eclaircie   
22/8/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,

Un poème de douce sensualité.
Agréable et simple, il se laisse lire, sans cependant me laisser une "empreinte" très marquée.
Le second vers "Je pose des empreintes" avec ce verbe "poser" doit pouvoir être modifié pour mieux résonner.

Bonne continuation,
Éclaircie

   papipoete   
25/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
libre
pieds nus sur la plage tout seul, rien ne se passe .
pieds nus sur le sable avec toi, la mer jalouse efface tout, mais je suis heureux de faire des jaloux !
NB fraiche et joyeuse, votre plume chante ce bonheur si simple, de laisser derrière soi la grisaille, et cueillir devant soi des grappes de soleil .
papipoète

   lucilius   
26/8/2018
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour, je ne suis pas franchement emballé par ce texte que je trouve un peu mièvre. La répétition des pieds nus dans un texte aussi court et les deux vers "je marche" "tu marches" y contribuent. Une écriture d'adolescent qui offre une image agréable, sans plus.

   dom1   
28/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Simple et efficace. Rien à rajouter à cet été-là...
domi...

   Ombhre   
29/8/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Un joli poème, même s'il est difficile de repasser derrière "les feuilles mortes". Mais l'ambiance est là, simple, légère, cette éternelle marche des amants sur le sable volage.
Le passage:
"L'eau qui vient par vague
Les emplis de sa teinte
Bleue
Ciel
Azur" manque un peu de rythme et est à mon sens un peu convenue.

L'ensemble se lit avec plaisir, et se relit.

Merci pour le partage.

   Gabrielle   
30/8/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un poème qui traite de la difficultés à laisser des traces des instants de bonheur et de vie.

Le narrateur dépeint des instants heureux tout en soulignant la fragilité de la pérennisation (sous la forme " d'empreintes") de ces moments de bonheur et de vie : '"Et l'eau....empreintes de nous".

Un texte qui porte sur le souvenir et qui prépare à l'avenir.

Merci à vous.

   PIZZICATO   
9/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
J'ai bien aimé la première partie de ce poème avec cette image de l'eau qui remplit les empreintes, " Murmure des vents du large
Mouvance des flots ".

La deuxième m'a rappelé la chanson de Prévert.
Toutefois, ici, il n'y a pas de mélancolie ; au contraire l'eau est jalouse de cet amour présent.

Une lecture simple et agréable.

   Robot   
10/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Cette promenade a deux sur la plage à toute ma sympathie. Elle éveille quelques réminiscences, sauf que les miennes sont par un ciel sombre sur une plage grise et fraiche de la mer du nord, ce qui n'était pas moins agréable. Car comme dans ce texte, l'important c'est d'être en compagnie, en osmose de pensée avec l'autre, en défiant la jalousie de la mer qui s'efforce d'en effacer le souvenir.

   JcJaZz   
10/9/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
C'est tendre, beau et poétique
La métaphore est bien trouvée pour sublimer l'instant présent
J'adhère à cette ballade amoureuse sur la plage aux empreintes éphémères
Pourquoi le "je" seulement au 2ème vers et pas le nous ?
"Pose" au vers 2 et "qui" au vers 3 cassent un peu le charme
Je me permets une proposition qui n'engage que moi bien sûr :
"Pieds nus sur la plage
Dans le sable nos empreintes
L'eau vient par vagues
Les emplir de sa teinte"
Merci

   Eki   
11/9/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Pour le petit côté délicat et insaisissable...

Eki très vague


Oniris Copyright © 2007-2018