Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

« 1 ... 18 19 20 (21) 22 23 24 ... 141 »
Beaucoup ↑ Luz : L’Allemand
Peu importe la nationalité du héros. C'est le corps du texte m'a beaucoup intéressé avec sa simplicité descriptive des lieux et des sentiments. Une poésie qui montre l'apaisement, le ressourcement du personnage. Ce passage m'a plu et ému à la fois: Il s’est arrêté comme se pose le sable, au pied d’une fleur d’aube, d’une fleur de gypse, ... (7/1/2017)
Beaucoup ↑ Michel64 : Alors les dieux, là-haut !
J'ai bien aimé le traitement du thème. C'est l'éternelle question: vous les dieux - Vous Dieu - dont on loue la perfection et la sagesse, comment avez vous pu créer cette aberration ? Et puis l'auteur constate que ce raté de l'Omniscient, c'est lui ! L'hominuscule (génial le néologisme) c'est lui ! Beaucoup d'ironie sous les mots, sans en ... (17/1/2017)
Beaucoup ↑ Pouet : Panorama violon
Un texte qui retient l'attention par ses trouvailles métaphoriques et ses images. Voilà une poésie qui parle aux sens et au cœur. Un vrai texte libre, dans son expression et sa forme qu'aucune contrainte ne vient entacher. Une petite réserve pour les parenthèses qui ne me paraissent pas d'une utilité primordiale. (18/1/2017)
Beaucoup ↑ bipol : En jardinant
Un très beau texte qui en plus de la musique et de la voix qui le sublime se suffirait à lui même comme poésie contemporaine. la balançoire emporte au ciel tous les beaux rêves du soleil et les jardins partaient au vent en s'enroulant avec le temps De bien belles images nous sont proposées. (29/6/2018)
Beaucoup ↑ Vincendix : Le soir au coin du feu
Une ambiance bien rendue dans ce texte qui ne nous parle pas je crois des cheminées décoratives des appartements d'aujourd'hui, mais de ces cheminées de ferme qui me rappellent des vacances dans une ferme où le vrai feu brulait dans la vraie cheminée. Je ressens tout à fait ce que le narrateur nous exprime de cette fascination devant les flammes... (29/1/2017)
Beaucoup ↑ LeopoldPartisan : Bonjour tristesse
Le début pose l'ambiance, le milieu. le ressenti. Puis le texte se teinte d'effets surréalistes comme: "Les petits soldats de plomb défilent Dans le jardin uniformément rangé Sous le regard médusé D’un vieux hérisson " Et de quelques images à la Prévert telles: "Le hérisson dort à poings fermés En rêvant à des limaces Bien grasses... (26/1/2017)
Beaucoup ↑ papipoete : Un été de 1957
C'était l'époque des jolies colonies de vacances et des garderies qui étaient des moments de grande liberté. Une époque où un bobo ne devenait pas un drame aux yeux des parents. Le temps du mercurochrome et de l'arnica. C'était le temps ou l'aventure se recherchait dans la nature avec vitalité. Ou le virtuel était dans l'imagination. J'aime ... (11/2/2017)
Beaucoup ↑ Solal : À l'aube
Parvenir à écrire de manière originale un poème sur le thème de la lune et de l'aube n'était pas gagné d'avance. Ici c'est réussi. Et cela démontre que même sur un sujet ressassé on peut faire preuve d'une rédaction singulière. Le quatrain d'entame pose bien l'ambiance et la disposition des assonances donne un rythme nonchalant qui convient bie... (20/2/2017)
Beaucoup ↑ Miguel : La dernière leçon, et la plus opportune
J'ai pensé en lisant ce texte qu'il était très scénique, tout à fait une tirade ou un monologue de théâtre classique qui passe très bien à la déclamation. (28/2/2017)
Beaucoup ↑ Proseuse : Avant, j'étais ventriloque !
C'est vraiment un très beau texte. On se laisse prendre par les mots sans que l'écriture vienne peser sur l'enchantement de cette lecture vraiment prenante. Un de mes passages préférés: "Entre deux soubresauts de silence Profitant de l’insolence d’un hoquet J’ai libéré la parole Et j’ai osé la voix des rêves…" Si je devais exprime... (4/3/2017)
« 1 ... 18 19 20 (21) 22 23 24 ... 141 »

Oniris Copyright © 2007-2019