Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
ristretto : Kaléidoscope
 Publié le 07/06/09  -  14 commentaires  -  866 caractères  -  241 lectures    Autres textes du même auteur

Mes éclats.


Kaléidoscope



Une journée immobile...
Afin que les minutes s'égarent,
S'éparpillent,
Virevoltent au vent…



Dans le vent,
Où se fourvoient,
S'égrènent,
Se diluent mes étoiles en demi-teinte,
Mes saisons inconnues,
Les serpentins de rires,
Les peaux de doux péchés,
En rivières souterraines toutes mes colères tues,
Les aubes effilochées des amis disparus,
Les courbes à découvrir sous des mains à venir,
Des Chrysalides de mots,
Des salines de larmes,
En brassées mauves et bleues mes lettres poste restante,
Des saveurs pétillantes d’amours imaginaires...

Comptoirs maritimes
Au quai de l’improbable...


Dans le vent des secondes,
S’envolent sans lendemain
Les fantômes ténus de rêves avortés.


Ristretto 28/05/09


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   cris   
7/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce texte comme un récitant avec une litanie magnifique pour moi c'est extra.

   Luz   
7/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Très beau poème. "Les aubes effilochées des amis disparus" et les 5 derniers vers : superbe.

   Anonyme   
7/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Ris ! Très poétique avec un charme tout à fait féminin.
Un bilan doux-amer avec de bien belles trouvailles... je pense en particulier aux aubes effilochées des amis disparus. Oui, je me souviens de ta colère et de ta douleur...

   Lylah   
8/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Une musique douce-amère ponctuée de belles images qui s'enchainent sans s'essouffler jusqu'à la fin.
J'ai particulièrement aimé aussi
"les aubes effilochées des amis disparus", mais également
" Les courbes à découvrir sous des mains à venir" et
"En rivières souterraines toutes mes colères tues",
mais encore une fois, c'est la fluidité et la musicalité de leur progression qui, pour moi, fait le charme de ce poème.

   Garance   
8/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Douceur et nostalgie s'égrènent au fil des vers, entraînant les pensées des lecteurs dans leur sillage.

   David   
8/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bonjour Ristretto,

Un Kaleïdoscope, c'est un objet immobile de miroir et de couleurs qui donne l'impression de mouvements luxuriants, en modifiants légèrement son point de vue. Ça amuse les enfants, les naïfs ? car ils ne cherchent pas à en ramener quelque chose, les adultes, les aigris ? se rendent désèspéremment compte que l'objet ne sert à rien. Encore un poème que je préfère lire de bas en haut que de haut en bas. Ce n'est peut être pas raisonnable.

   FIACRE   
9/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Je ne peux pas mieux dire tant le thème m'est familier et suit ces " correspondances " humaines.

   TITEFEE   
9/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
des mots éclatés qui brouillent le paysage. une poèsie comme je les aime car elle nous fait rêver

j'ai donc imaginé la lire dans le vent

http://sd3.archive-host.com/membres/playlist/1086141494/kaleidoscope.mp3

Voir le Fichier : kaleidoscope.mp3

   Anonyme   
9/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un bien joli poème où présent, souvenirs et rêves se mêlent en de belles parcelles kaléidoscopiques.
J'aime ce titre. Il représente une autre manière de "voir".

   Anonyme   
10/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
J'aime vraiment à partir de "En rivières souterraines toutes mes colères tues" jusqu'à la fin. Je retiens plus particulièrement la fin de la deuxième strophe, de jolies images.
J'accroche moins au début et aux répétitions de "vent".
Mais je pinaille, c'est très beau.

   Anonyme   
10/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien
Musical, sensible, bref, poétique.
Tu termines par un très bel alexandrin.
Merci ristretto

   Anonyme   
11/6/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup
très beau texte hyper plein de sensibilité...

J'aime particulièrement ceci (outre l'introduction magnifique de ce temps immobile):

mes étoiles en demi-teinte
Les aubes effilochées des amis disparus
mes lettres poste restante

Dans le vent des secondes,
S’envolent sans lendemain
Les fantômes ténus de rêves avortés.

Mais j'aurais pu tout aussi bien tout redire. J'AIME.

Le lien vers le forum, pour savoir ce qu'en pense l'auteure...
http://www.oniris.be/forum/vos-commentaires-sur-kaleidoscope-t7375s0.html#forumpost84061


BRAVO !

   Anonyme   
14/6/2009
 a aimé ce texte 
Bien ↑
C'est très beau.
J'aime la musicalité douce, le clair-obscur, ce passage en revue mélancolique de tous ces choses qui font la vie, une vie, vécue ou rêvée.

Je n'ai pas envie de reprendre de passage, parce que je ne trouve presque que des temps forts à ce poème, à part peut-être l'entame qui est un tout petit peu en-dessous du reste, je trouve.

Je me suis demandée : pourquoi une majuscule à Chrysalides ?

   Lulu   
7/7/2009
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
C'est vraiment magnifique. Je ne veux pas en dire plus, juste savourer encore.

Merci.


Oniris Copyright © 2007-2019