Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Maëlle

« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »
Bien ↑ lencrier : Les casquettes d’Orléans
Elle est toute simple, et trés évocatrice, cette poésie là. Merci (29/3/2008)
Bien ↑ Jefka : Sourire
Je soupconne ce texte d'être plus travaillé qu'il n'en a l'air... La légéreté apparente, presque naîve, pour construire petit à petit ce qui ressemble fort à l'itinéraire d'une vie ne fait que souligner l'ensemble du poéme. (10/4/2008)
Bien ↑ Olivier : Prière
En général, le discours 'poéte maudit" ne me parle pas. Ici, si. Est-ce la petite dérision qui s'y trouve? Je n'en sais rien. Mais j'aime bien. (9/6/2008)
Bien ↑ Sanderka : Pour le goût du beau, de l'air
Je me retrouve assez dans ces images. Merci. (23/7/2008)
Bien ↑ Enluminor : Le vent du courroux
le dernier vers du deuxième quatrain ne me plait pas. C'est le seul... (30/7/2008)
Bien ↑ kullab : Amours funestes
Ce que je préfère dans ce poème, c'est sa méchanceté. Dans la mesure ou elle est partagée entre l'auteur et sa muse. (16/2/2009)
Bien ↑ bulle : Café-chrême
J'aime bien, j'ai tout de suite envie de le dire. Sur la façon de présenter les choses, ça me rappelle la chanson de Jacques Higelin "poil dans la main". Un petit bémol sur le dernier "déboire", qui sonne félé pour moi. (1/12/2010)
Bien ↑ ANIMAL : Pour nous, tout simplement [concours]
J'ai eu envie de le relire à peine fini, alors que je ne le découvre pas. Il a une résonance, ce texte, un mystère... je pense au Merlin de Barjavel, mais si mon souvenir est bon ce n'est pas cela. Un de ces textes périlleux: à lire vite, il a l'air simple, presque trop, presque naïf. Mais on peut le relire avec un plaisir égal, plusieurs sem... (21/9/2009)
Bien ↑ antone : Ivre
Le poéme découpe un personne (le lamine au passage) esquisse une histoire - dont on espére qu'elle ne sera pas. Bref, trace à la fois une scène et la violence qui s'en dégage. (18/8/2010)
Bien guanaco : Tout finit par elle
Trés rythmé, et qui va bien à l'auteur (ou alors c'est le contraire). (30/7/2008)
« 1 (2) 3 4 5 ... 8 »

Oniris Copyright © 2007-2020