Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de ANIMAL

« 1 ... 6 7 8 (9) 10 »
Bien ↑ Elie : Et le carré tourne
Ah, le grand mystère de la quadrature du cercle semble enfin résolu... peut-être. Il y a quelques à-coups qui font gripper les rouages, mais j'aime bien ce texte présenté sous forme de litanie. Je le prends comme une illustration d'idées qui roulent sous le crâne et s'enroulent sur elles-mêmes à l'infini. Un poème intéressant par l'opposi... (14/8/2010)
Bien calouet : Les lombrics, c'est pas juste
J'aime bien ce texte que je trouve rafraîchissant et sans prétention, même si certains mots sont un peu trop "populaires" à mon goût (connard, conneries, puant...). Mais ça ne fait rien, l'ensemble m'a fait sourire quasi tout du long. Il faut dire que j'aime bien les lombrics... et aussi les grenouilles. Fatale rencontre pour le lombric, évidemm... (4/7/2009)
Bien BAK : Croque-vie
Ce que j'apprécie avant tout dans ce texte c'est le message d'espoir. Malgré les mauvais départs et les échecs, toujours se relever, sortir la tête de l'eau et essayer encore. Ca c'est une belle philosophie : "Avant que la Parque ne te coiffe au poteau, Relève-toi à la vie, même à cloche-pied" "Exister, non survivre pour geindre et gémir"... (29/7/2009)
Bien roxal : Dès demain
J'aime bien ces mots qui interpellent, cette dénonciation des coins sombres de notre société. Le style bref et saccadé claque comme un réquisitoire. J'apprécie particulièrement les 5 derniers vers, mais tous ces laissés pour compte auront-il la force de se révolter ? Alors ce serait un texte prémonitoire. (29/7/2009)
Bien FIACRE : La seconde intercalaire
Etrange et fascinant, ce court poème sur la non-communication entre les êtres. En le lisant, je vois l'image de gens comme des feuilles mortes emportées par les eaux, foules voguant en tourbillons, s'effleurant sans jamais se toucher. Une vision de la vie citadine ? Une sobriété bienvenue sert ce texte. (17/8/2009)
Bien Meaban : Te peindre
Un poème agréable avec de jolis vers comme par exemple mon préféré : "J’y esquisse tes yeux, ils crayonnent ma vie" Pour mon oreille, il y a pourtant des ruptures d'harmonie au niveau de certains vers comme "Y tracent ta silhouette, sous le porche dessinée" ou "Au fond de descenderies qui courent aux filons" et le mot "sandale" n'est guère... (1/9/2009)
Bien thaumaturge53 : Amoureuse folie...
Un amour qui débute sur la pointe des pieds, discrète petite souris en apparence, mais ça bouillonne là dessous (horizon, immense, démence, déraison, infini, ensemble). Certains sont sensibles aux manières douces, d'autres préfèrent les passions extrêmes. Moi j'aime bien ce joli poème qui se lit d'une traite mais sans gloutonnerie. Me... (17/9/2009)
Bien itans : Autre espace tangent à nos courbes quelconques...
Il y a de très jolies images au sein de ce poème vertigineux. C'est foisonnant et riche, les visions maritimes sont puissantes. L'ensemble laisse néanmoins une impression de manque de musicalité. Lu à voix haute, beaucoup de vers achoppent et c'est dommage. Par ailleurs, il y a une faute dans le titre (quelquonque) alors que le même mot ... (8/2/2010)
Bien Automnale : Vivre avec toi, je ne puis
Bon alors je ne comprends sans doute rien, mais moi je vois ici l'histoire d'un amour impossible. Dans mon ressenti, la magnificence de la région décrite est comme un masque destiné à voiler la tristesse de ce bonheur perdu, une façon d'évoquer des souvenirs et d'exprimer que l'on peut être malheureux au milieu de la beauté. J'aime bien le... (21/12/2009)
Bien Machaon : La symphonie inutile
J'aime aussi les poèmes qui racontent une histoire avec des mots simples. Celui-ci est traité sobrement pour rendre l'amertume de cette vie gâchée par un choix que le poète regrette, ou prétend regretter. Quoi de plus plat et morne que les regrets ? Il n'est pas necessaire de raconter un échec avec des mots trop flamboyants. J'aurais j... (24/2/2010)
« 1 ... 6 7 8 (9) 10 »

Oniris Copyright © 2007-2019