Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Johannes

« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 »
Bien ↓ Vincente : Avis de recherche
Ce texte me déroute. Selon la présentation de l'auteur, il s'agirait d'un état d'esprit après un grave accident. Ceci explique sans doute la confusion que je ressens à la lecture de ce texte, qui serait un appel à l'aide du poète qui se trouverait dans un état de dépression et souffrirait de vertige et d'une sensation de vide. Je n'aime pas tro... (24/8/2016)
Bien ↓ Folie38 : Le peuple des mots
L'idée d'écrire un poème où la suite des majuscules qui ouvrent les vers forme un mot avait déjà été exploitée par Guillaume Apollinaire (LINDA). Je l'aime bien car elle permet d'introduire une forme de polyphonie dans la poésie. L'expression de ce texte est un peu trop tonitruante à mon sens, mais il ne s'agit là que de l'expression d'un goût... (23/8/2016)
Bien ↓ Ramana : Le goût du sel
Il s'agit d'un poème étrange, déroutant. La forme classique, que l'on imagine particulièrement adaptée à l'amour romantique, convenait-elle pour ce texte au contenu déconcertant? Je ne trouve pas d'images poétiques ou de métaphores frappantes. J'ai plutôt le sentiment qu'on nous raconte une histoire, en vers. (29/8/2016)
Bien ↓ VDV : Esprit épars
Mes vers préférés : « Où est passé le temps de la douce saison Qui me donnait l’instant pour unique horizon, » J’ai lu et relu le premier quatrain, mais je ne le comprends pas. Je n’y trouve pas non plus de musique. Il y a de belles choses pourtant, notamment les trois derniers vers. C’est probablement dû à mon incompétence, je ne saisis... (3/8/2016)
Bien ↓ socque : Où tu es ou n'es
La première strophe est celle que je préfère. J'ai également apprécié la troisième. Mais j'ai beau avoir lu et relu la deuxième, son sens profond m'échappe. C'est sans doute dû à un manque de culture scientifique de ma part. Je ne saisis pas non plus pourquoi, dans cette strophe, l'on passe d'un vers à un autre. Enfin : le titre me plonge dan... (7/8/2016)
Bien ↓ Pussicat : La flèche et la cible
Concernant l’emploi des majuscules dans les poésies, il me semble que les auteurs ont le choix entre deux solutions : - Soit, comme les classiques, mettre systématiquement une majuscule au début de chaque vers ; - Soit ne pas le faire et respecter les règles usuelles de la prose. Il semble ici que le poète ait choisi la seconde solution. Et p... (17/8/2016)
Bien ↓ plumette : Ses petites affaires
Il s'agit d'un poème-portrait d'un homme sympathique et qui semble se contenter de peu. Il n'y a rien d'extraordinaire, mais manifestement, tel n'était pas le propos de l'auteur. Le tout se lit aisément et agréablement. (1/10/2016)
Un peu ↑ Arsinor : — Épitaphe homo sapiens
Il y a de bonnes idées dans ce texte. Mais j'ai des problèmes avec le style et la cohérence de l'ensemble. Exemple : "Dont il était les victimes". Je ne saisis pas. Soit c'est "Dont ils étaient les victimes", soit "Dont il était la victime". Mais ici je suis largué. Je ne comprends pas non plus les "Car" qui ouvrent les troisième vers des deu... (23/10/2016)
Un peu ↑ Noran : Elle m'aime
Un poème sur l'amour charnel. Il y a quelques belles allitérations ("où je me mire et meurs", "quand surgit son sourire"), le style est fluide. Mais les images ne sont pas particulièrement originales. Pour la musicalité, c'était une bonne idée de faire rimer les dernières strophes en alexandrins. (31/8/2016)
Un peu ↑ troupi : Un chêne
Un arbre est un être vivant et comme tel il est destiné à mourir, que ce soit par des bûcherons, par l'éclair, par un castor ou tout simplement de vieillesse. Ce que j'ai préféré dans ce texte, c'est la présentation : "Un arbre centenaire est un continent pour toute une faune et microfaune". Il y a là une très belle idée qui ne demandait qu'à ... (5/9/2016)
« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 »

Oniris Copyright © 2007-2019