Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Pat

(1) 2 3 »
Passionnément ↓ Lariviere : Quand ça vient
J'aime beaucoup ce poème : son rythme surprenant au début qui met un arrêt là où on s'y attend le moins... qui nous balade finalement... Et on se laisse entraîner avec plaisir... dans ces images souvent belles, étonnantes qui font naître en nous des émotions contradictoires... J'ai l'impression de me laisser embarquer dans ta fantaisie, dans ton... (22/9/2007)
Passionnément ↓ Lariviere : Berbères et Bérézina
C'est raide mais c'est fort... Ce tour du monde et de ses horreurs, sans fin malheureusement... Toujours aux aguets Larivière, toujours là pour qu'on n'oublie pas... La concentration de tous ces "hauts faits" peut être suffocante quand la liste s'allonge comme ici... Et tout ça, bien sûr, servi par une plume acéré comme la conscience de notre id... (1/11/2007)
Passionnément ↓ Lariviere : Fragment du crépuscule (morceau 15)
Ce fragment fait partie de mes préférés… Comme souvent, il dénonce, il s’attaque de manière virulente à l’homme cet être imparfait qui est capable du pire en ne se souciant que de chimères superficielles qui l’empêchent de voir l’essentiel… (sauf peut-être par intermittence, pour se donner bonne conscience mais il oublie vite ! : « Perle ensu... (12/12/2007)
Passionnément ↓ Lariviere : Fragment du crépuscule (morceau 9)
Ce fragment là vient mettre un peu de quiétude au milieu de la tourmente de certains autres.. Les belles sonorités liquides nous invitent à l'émotion, dans l'après-coup de la douleur... sans oublier celles-ci bien sûr... Cette phrase me touche particulièrement : "quand tombe la pluie qui bruine pour laver les plaies du jour sur les joues les ... (19/12/2007)
Passionnément ↓ Lariviere : Terre utérine
Là, pour le coup, je suis étonnée... Cette poésie n'est quand même pas si hermétique que ça... Bien sûr, on n'est pas dans le littéral terre à terre (quoique...). Mais les métaphores ici sont assez claires, il me semble... Evidemment les images sont fortes, crues, passionnées... sensuelles et cosmiques à la fois... On navigue sur plusieurs regi... (2/1/2008)
Beaucoup ↑ Banshee : - C... C... C... - Coâ ?
Comme je l'ai déjà dit, j'adore : le rythme, les sonorités, l'humour, les inventions... Evidemment ça rappelle beaucoup les jeux de l'OULIPO, mais on ne s'en lasse pas ! (3/6/2007)
Beaucoup ↑ DrRictus : Aube criante
Je l'avais déjà, puisque je suis correctrice... Et effectivement, je l'attendais pour le commenter (puisque j'en suis aux considérations d'ordre général : il faut éviter de mettre un commentaire sur ses propres textes : il vaut mieux ouvrir un forum sur le sujet). Revenons à ce poème : j'ai vraiment bien aimé : des images tout à fait parlantes ... (31/7/2007)
Beaucoup ↑ Lariviere : Fragment du crépuscule (morceau 19)
Effectivement le sens est plutôt limpide ici.. Ce qui n'empêche pas l'effet poétique par des images fortes, voire effrayantes ("automates oedemaciés", "métronomes vivants sur des souffles de suppliciés") à la mesure de nos inconséquences que Larivière rappelle d'ailleurs souvent dans ses textes "la danse en équilibre sur le boulier du temps se f... (1/11/2007)
Beaucoup Enluminor : Le "Q" du catholicon
Agréable, maîtrisé, voilà une poésie qui fleure bon le moyen âge, sans oublier l'humour. Un auteur qui ne se prend pas au sérieux ! Bravo. (11/7/2007)
Beaucoup TITEFEE : Les cerisiers de mon enfance
Une belle sensibilité... très imagé, j'aime beaucoup. (18/7/2007)
(1) 2 3 »

Oniris Copyright © 2007-2018