Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

« 1 ... 33 34 35 (36) 37 38 39 ... 134 »
Beaucoup jackplacid : L'abominable neige des hommes
Cette plongée dans l'irrationnel d'un paradis artificiel n'est pas un appel au secours, c'est un vécu angoissant bien montré par la rédaction de ce texte qui sonne juste, comme si un ami qui tombe nous exprimait son ressenti tout au long d'une chute qu'il sait fatale. Pas de pathos dans les métaphores, presque de la lucidité effrayante. Seul le... (14/12/2013)
Beaucoup Edgard : On roule
Oui, un texte dont le style se prête bien à une diction et une rythmique en slam. Beaucoup d'expressivité, de force, et des propos imagés qui soutiennent l'ensemble. (22/2/2015)
Beaucoup Michel64 : Le vent du sud
Poème descriptif mais ou l'on ressent les éléments grâce au vocabulaire qui induit de belles images poétiques. (22/2/2015)
Beaucoup chris : Le bagne là-bas
Votre texte circonscrit aux camps du blizzard a le mérite de nous rappeler avec talent tous ces autres camps sous tous les cieux, sous tous les climats. Les camps enneigés sont ceux dont on a le plus parlé, ceux du goulag sibérien, ceux du régime nazi. Mais il y a aussi les camps américains sous le soleil du désert où vécurent les américains d'o... (4/1/2014)
Beaucoup leni : Belle éphémère
Que dire ? c'est du Léni reconnaissable entre mille et comme souvent bien fabriqué. Et là, c'est léger comme un souffle tiède sur le visage, insaisissable comme les grains de sable entre les doigts. (4/2/2014)
Beaucoup Ioledane : Brasier des vanités
Chaque tercet est une petit joyau. De belles rimes, un texte agréable à lire et à dire. C'est très beau et très travaillé. (6/2/2014)
Beaucoup lalalode : Oubliées, les valises
Il est de ces moments où l'on navigue entre déprime et espoir. Voilà pour le ressenti sur votre poème. J'aime ce "ou colorer ma vie" final qui semble dire que le choix de réagir au mal-être est aussi en nous même. J'ai beaucoup apprécié votre dernier paragraphe ou l'on sent l'hésitation entre soumission au chagrin et envie de revivre. (31/1/2014)
Beaucoup FrancoisT : Méfions-nous des lavabos
Voila comme j'ai toujours apprécié la philosophie, celle du sourire qui nous moque, et s'empare de notre narcissisme pour en retirer un sujet d'auto dérision. La poésie peut être joyeuse et même rigolarde, ça ne l'empêche pas de conserver sa respectabilité de vieille dame de l'art qui sait qu'on ne poète pas plus haut que son cru pour exprimer... (13/2/2014)
Beaucoup Edgard : La meneuse des loups
On l'imagine, non on la voit cette meneuse de loups dans les vers superbes qui lui sont consacrés ? Et puis on voit aussi les loups, la meute menée par une sorte d'ombre lumineuse et géante. Le contemporain sied bien à ce poème auquel il donne la liberté d'écriture. Liberté qui transparaît pour donner vie à l'élan de cette troupe lancée derriè... (5/2/2014)
Beaucoup Purana : Vie dans un bol
Ce texte m'a touché car ce que je perçois comme un souvenir, une nostalgie provoque une émotion certaine. Des mots simples comme une esquisse. Je suis sous le charme. (18/2/2014)
« 1 ... 33 34 35 (36) 37 38 39 ... 134 »

Oniris Copyright © 2007-2019