Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

« 1 ... 58 59 60 (61) 62 63 64 ... 134 »
Beaucoup Ithaque : Myrène engloutie
La description de ce cyclone a un côté épique qui convient bien au récit. C'est à la fois imagé et fort. On perçoit la violence au coeur des vers et cette fin amenée simplement pour exprimer une issue dramatique. (3/10/2018)
Beaucoup JcJaZz : Se délier en se reliant
J'apprécie beaucoup le fond et la structure de langage de ce poème. Le passage central est celui qui me paraît le mieux prendre en compte justement ce fond et l'écriture. La conclusion: "Donnons-nous la langue pour l’enjamber" Parlons d'une voix commune et trouvons des actes communs, c'est ainsi que j'interprète ce vers qui nous conduit vers... (15/11/2018)
Beaucoup madawaza : Sur mon balcon
J'ai apprécié le rythme de l'écriture. le texte peut se dire comme un slam. je trouve que cette vision du balcon nous emmène d'une saison à l'autre avec en filigrane cette idée d'aller au delà de la barrière, de dépasser ses limites qui donne au récit un petit air de philosophie bien sympathique (20/4/2018)
Beaucoup leni : Cheval de bois de rallonge
J'ai aimé écouter ce texte avec cette musique qui lui sied à merveille. J'ai aimé aussi dire ce texte. Nostalgie de l'enfance en prime comme au bon vieux temps... de la Saint-Pierre et de la Saint-Jean. Ah! les limonaires, quel souvenir ! (18/3/2018)
Beaucoup Provencao : L'innocence
Je lis ces quatrains comme une vision de l'innocence sublimée. L'innocence originelle pour peu qu'on s'imagine qu'elle ait existé. L'innocence de l'Eden. L'innocence perdue de l'humanité aprés des millénaires durant lesquels elle été foulée au pied. Mais l'innocence a pour corollaire la culpabilité. A qui la faute, aux dieux, à dieu ou aux... (19/3/2018)
Beaucoup troupi : Petit
Observation naturaliste doublée de rapports humains. Ce poème ressemble à un conte réaliste. Dans chaque strophe on trouve une petite allusion à la vie: Respire, boit, nourrit, sève, réchauffe, dort. aime, pousse... Et la dernière strophe relie le tout dans la succession des générations. J'ai beaucoup apprécié. (21/3/2018)
Beaucoup Pouet : Escale
Bonjour Pouet, Voila ce que me suggère ces images déclinées sans lien apparent. J'imagine un voyageur assis à la table d'un bar de transit et dont le regard s'attarde sur ce qui l'entoure, alimentant des réflexions éparses et désordonnées. Inconsciemment, perturbé par la fatigue du décalage horaire il les relie à son expérience personnelle ré... (25/3/2018)
Beaucoup dom1 : Rien n'y fera...
Cette déclinaison de l'amour au fil des saisons a beaucoup de charme et la poésie qui se dégage de chaque strophe m'a retenu. La nostalgie de la dernière est émouvante. Un beau texte à dire... (28/3/2018)
Beaucoup leni : J'aime voir pousser l'gazon
je suis un peu en retard pour venir dire que j'ai été séduit par le fond joyeux de cette chanson et son refrain au style "bobby Lapointe". Une belle musique qui scande et une parfaite interprétation. (3/1/2019)
Beaucoup Gouelan : Ricochets
Tout ce texte forme un tableau unique. La simplicité du récit est agréable. J'ai été un peu déstabilisé par cette cisaille qui achève le dessin. J'attendais un final plus lumineux. Une éclaboussure de corail par exemple. Mais le petit moment passé sur ce texte m'a permis de débuter joliment ma journée. (3/4/2018)
« 1 ... 58 59 60 (61) 62 63 64 ... 134 »

Oniris Copyright © 2007-2019