Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Edgard

(1) 2 »
Passionnément RogerX : L'héritage de Tito : le comité de salut des toilettes publiques
Vous êtes complètement azimuté, Monsieur RogerX, (XXL) absolument déglingué ! Mais qu’est-ce que c’est bon ! Je n’ai jamais lu de trucs de cette puissance. Du coup je suis allé voir le reste. Kifkif, aussi bon ! C’est dégueulasse, effrayant, ces personnages capables de basculer dans le pire, toujours juste à un cheveu, toujours borderline…et l... (25/2/2015)
Passionnément Damy : La gomme à effacer les souvenirs…
Salut Dany Votre texte est rayonnant d’humour et d’invention. Je l’ai lu deux fois, et la seconde m’a enchanté de nouveau, car on y découvre tant de petites allusions qui dépassent le simple trait. J’avoue que je regarde la longueur des nouvelles avant de lire…je n’ai jamais le temps ! Et là je me suis dit : « C’est déjà fini ! ». Il y a un p... (9/9/2014)
Passionnément fergas : Le cycle infernal
La vache ! Fergas, quelle imagination ! Et quelle science ! Et quel voyage ! Et quel humour ! On quitte vite les épaules de Darwin pour les particules élémentaires…ça pulse de tous les côtés. C’est très fort, et fort bien écrit. Une petite remarque…c’est toujours Cindy qui fait les valises… ?...Sacré univers ! (Vous auriez pu quand même comm... (6/9/2014)
Passionnément Alice : Au disparu
Bonjour Alice J’aime bien qu’à la fin d’un beau film, les spectateurs attendent que le générique ait défilé sur l’écran. Non pour le lire, mais pour laisser le temps à quelques images intenses de revenir à la mémoire, pour laisser les choses se diluer lentement dans la réalité qui revient. Après la lecture de votre texte, il faut ces quelques... (15/11/2014)
Passionnément ↓ lettti : Feedee
Pas banale, votre histoire Lettti. Elle laisse quelque chose, après la lecture, de vraiment fort. Je n’ai pas quitté le texte une seconde. En fait c’est une sorte d’allégorie de la domination sadique poussée à l’extrême. Ça fait réfléchir. Heureusement que ce n’est qu’une histoire…mais les humains arrivent toujours hélas à faire pire que dans ... (4/2/2015)
Beaucoup ↑ Coline-Dé : C'est pas signé Giacometti
Votre écriture me plaît beaucoup : scalpel et une pointe d’humour, jeu subtil, jamais gratuit, sur les mots. Images justes. Dans tout ce désespoir lucide cependant, grâce à votre maîtrise du style, naissent des sourires parfois, mais intérieurs, un peu gris, un peu vides, dans le ton. Votre histoire se déroule, on descend une marche, une autre…... (1/3/2015)
Beaucoup ↑ Acratopege : Bienséance [concours]
Salut Acratopège Beaucoup plu, votre délire philosophico-moral. Bien écrit. Surprenant. Marrant. Gare au gorille ! Un peu dommage que vous ayez occis le curaillon. Je l’imaginais plutôt s’envoler avec sa soutane comme parachute et atterrir le cul en l’air dans un buisson avec rien sous la soutane ! La Lili, je ne l’aurais pas appelé Putte, mai... (16/1/2015)
Beaucoup Colchique : Monsieur Charles [Sélection GL]
Bonjour Colchique, C’est finaudement torché, votre petite histoire... Bien sûr je tiquais un peu à cause du manque d’infos sur les sapes du pépé et sur l’étrange passion des arbres et buissons…mais non ! En tant que crétinus grandus, je suis allé jusqu’aux « dix-huit ans » ! Bien joué. Je trouve votre texte bien écrit, agréable à lire. (Ell... (25/9/2014)
Beaucoup Pepito : Babylon by bus
Bonsoir Pepito, Au début de votre récit, je me suis fait un peu de souci…parce que comme c’était parti, ça faisait un peu récit de beauf …manquait plus que les « diapo , retour de là-bas, vachement exotique ». C’est ça qui peut énerver, au début, l’exotisme, et pour ça, vous avez fort bien réussi. Mais pour une fois j’avais lu l’incipit et j’... (3/12/2014)
Bien ↑ Bidis : Les petits secrets de Mademoiselle Lili [concours]
Salut Bidis, « Manquerait plus qu’elle morde » me paraît un peu décalé par rapport au style des bourges de la maisonnée. « Toutes ces choses inutiles qui ne lui rappellent presque plus rien » : le texte dit un peu le contraire… L’atmosphère est bien rendue, ça sent le meuble ancien ciré… la condescendance… A mon avis, l’opposition entre le... (16/1/2015)
(1) 2 »

Oniris Copyright © 2007-2018