Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Garance

(1) 2 3 4 ... 12 »
Passionnément irisdenuit : Lèvres à rompre
Je commence par les derniers vers : dans leur simplicité ils riment avec enfance. La poésie est bien amenée par l'image de la balançoire trop loin poussée, la tension du drame à venir est perceptible dès le premier vers. Tout est superbe, terrible mais superbe ! Un poème qui parle d'une tragédie mais qui restitue sa beauté et sa pureté à l'e... (5/12/2009)
Passionnément Pluriels1 : Cendre Odorante
Se laisser porter par les images, les sons, les odeurs, les sensations...c'est un rêve merveilleux et coloré...un vrai bonheur ! (25/4/2009)
Passionnément irisdenuit : Le bonheur défait
De la poésie distillée à compte-mots. De la poésie comme je l'aime...difficile d'être critique ! Ce poème me fait penser à l'attention que l'on porte à son corps en Yoga avant de le solliciter pour certaines postures. On passe en revue toutes les parties du corps, ; un côté puis l'autre côté du corps... et on recommence jusqu'à ce que toutes le... (21/10/2009)
Beaucoup ↑ Automnale : Une bouteille à la mer
Une bien belle missive ! Espérons qu'elle parvienne à sa destinataire et que cette "maison basse aux volets violine" puisse abriter tard dans leur vie les murmures des amoureux à "l'éternelle" jeunesse. Belle construction pour ce poème, et une ponctuation qui ne nuit pas à la liberté des mots, mais facilite la lecture. (4/4/2010)
Beaucoup ↑ Arielle : Les vrilles de la nuit
Vincent n'en finit pas d'impressionner et d'inspirer. Ici l'auteur donne à ses mots le rythme et la puissance même qui animait l'artiste dans l'acte de peindre mu par sa volonté tourmentée. L'exercice est réussi, le vers final le confirme. Cette passion est énigme dont on ignore l'origine, d'où les pourquoi. Les oeuvres existent sur la to... (5/4/2010)
Beaucoup ↑ Pluriels1 : Ange à demi
A première lecture la forme m'est apparue rigide malgré la beauté du vocabulaire choisi. Tu as posé sur un socle un édifice de papier à la forme sculpturale qui accroche magnifiquement la lumière mais qui risque de s'envoler au moindre souffle, alors...on retient son souffle pour que reste perceptible, longtemps, ce solide de fragilité. (27/6/2009)
Beaucoup ↑ Alexandre : L'Arlésienne
Un très beau poème à lire et relire avec un plaisir croissant. Personnellement y découvrir mon prénom m'enchante encore plus. (9/7/2009)
Beaucoup ↑ Pluriels1 : Les Saintes Voluptés
Je suis fan de tes poèmes, Pluriel. Je ne suis donc pas une bonne critique. Tes formules, tes images me touchent, elles ne prennent pas toujours sens à première lecture, mais elles s'intensifient à chaque lecture. Les contraintes sont pour tes poèmes des emballages de soie qui voilent tes mots pour mieux nous les laisser découvrir, les savourer ... (3/1/2011)
Beaucoup ↑ irisdenuit : Refleurir la gerbe du temps
Un poème tout en douceur, la couleur sépia lui va bien. Je n'aime pas trop le qualificatif "vieux" - c'est ma seule réserve - mais il n'y a rien de méprisant dans ce poème. Ce terme devient dans ces lignes signe de tendresse. Je complète mon commentaire par les expressions-douceur qui disent combien nos aînés éveillent un sentiment de compass... (8/3/2010)
Beaucoup ↑ Lariviere : Les atlantides
Un poème qui surgit puissant, roulant ses mots et ses images et ses contraires et la folie et la vie. "Anges maudits, aux ongles vernis, aux doigts de fées..." (7/10/2009)
(1) 2 3 4 ... 12 »

Oniris Copyright © 2007-2018