Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Automnale

(1) 2 3 4 ... 12 »
Passionnément ↑ leni : Je ne dors que d'un œil
Comme c’est drôle ! Oh, j’adore… Mais ce texte ne serait peut-être rien, ou pas assez, sans l’interprétation que je trouve tout simplement géniale. Géniale. J’ai écouté cette chanson à diverses reprises et, à chaque fois, j’ai ri… Et puis, il me semble que nombre d’insomniaques vont se reconnaître dans les propos de l'auteur. J’ai aimé :... (17/11/2015)
Passionnément Coline-Dé : Chant de marin
Il est tout simplement magnifique ce "Chant de marin". Son couplet oscille entre le vrai, le cru, un monde dur. Son refrain, lui, apporte du rêve, un peu de douceur et de bleu. Au milieu du charivari, nous entendons le cri d'un humain. C'est un grand moment que celui de descendre dans la soute, de "regarder le ciel par un interstice" et de n... (15/11/2009)
Passionnément colibam : Dans la rue sombre du temps plié
Ce texte est tout simplement magnifique. Il envahit le plus profond de notre coeur, de notre âme. Nous le lisons et oublions tout, n'osons plus bouger. La beauté, qui appelle le silence, est présente du début jusqu'à la fin. Ce moment de lecture est rare, incomparable. Exceptionnel. Un homme marche dans la nuit jusqu'à une rue tordue... Un c... (30/10/2009)
Passionnément leni : La rosée à la main
Comme c’est beau ! Ah, ce n’est pas encore aujourd’hui que je vais médire des textes de Léni et de la mise en musique de Pizzicato ! Il faudra encore attendre un peu ! LE TEXTE Il convient de le lire plusieurs fois pour dénicher les petits trésors éparpillés ici et là… J’ai aimé et retenu : - Il vit seul en arrière-saison/A la traîne d... (15/12/2015)
Passionnément cervantes : Enfant, j'étais heureux
Ce magnifique poème présente un reflet de miroir (puisque nous nous reconnaissons). Que ne donnerions-nous pas, en effet, pour redevenir l'enfant que nous étions ? Mais, hélas, si nous le sommes encore - car, au fin fond, change-t-on vraiment ? -, les blessures, cicatrices, chagrins apportés au fil du temps, et faisant naître la glaciale lucidit... (19/2/2015)
Passionnément Cristale : Fleurs de larmes
Au fur et à mesure de la lecture de certains poèmes, il m'arrive parfois de penser : "C'est magnifique !". Ces "Fleurs de larmes" n'ont pu m'empêcher de pousser intérieurement ce cri... De même qu'il m'est impossible (quand bien même je ne suis guère compétente en poésie classique) de ne pas être touchée en plein cœur, et donc de le dire. J'a... (17/4/2015)
Passionnément leni : T'aimes pas tes voisins
Oh, comme cette chanson me plaît ! Elle pourrait faire sur toutes les chaînes, sur les ondes, sur Internet, dans les stades, dans le monde (rien que cela !), et sur Oniris bien sûr, le buzz ou un tube... Bravo ! Le texte est original, intelligent, drôle, fin... C'est du Leni, quoi ! Mes préférences vont à la capote anglaise, au beauf polonais... (10/7/2015)
Passionnément funambule : J’ai vu un noir
Comme c’est bien ! Comme c’est original ! Un Noir assis dans un bus… C’est à peine croyable… LE TEXTE En quelques mots, Funambule possède l’art et la manière, bien à lui, de nous emmener à la Nouvelle-Orléans. Quel dépaysement ! Tout y est : champ de coton à l’agonie, Mississippi, quelques bateaux à roues, vieux pêcheur endormi sur un tro... (29/8/2015)
Passionnément Cristale : Le p’tit chapeau rond rouge [concours]
Hélène, court vêtue (telle Perrette !), sur une bicyclette, s’en va chez sa mère-grand. Un individu dans une limousine, l’œil rivé sous la jupe, soudain l’interpelle… Ils se connaissent… Enfin, selon lui… Ils seraient même cousins. Il l’invite au bois, lui serre la taille afin qu’elle ne bouge… Uppercut ! Deux coquards ! La demoiselle lui fait... (29/9/2015)
Passionnément leni : J'ai rendez-vous avec moi
Comment ne pas apprécier ce texte, cette mélodie, cette voix ! LE TEXTE Je viens de l’imprimer, afin de souligner mes passages préférés. Et me voilà bien ennuyée car il y en a tant que je me demande lequel citer. J’ai adhéré, c’est tellement bien dit, à : - « Je revois ceux dont les empreintes/Ont nuancé en demi-teintes/Ce que je suis ... (2/10/2015)
(1) 2 3 4 ... 12 »

Oniris Copyright © 2007-2018