Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de marogne

(1) 2 3 4 ... 11 »
Passionnément Melenea : Extase
Qui a écrit qu’il y avait peu de récits érotiques sur Oniris. En tout cas celui-ci est remarquable, par sa finesse, la sensualité qu’il exsude, sa délicatesse, et les images qu’il déclenche (si ce ne sont que des images…). Que dire de plus, la construction le choix des mots les rimes, toute cette tringlerie est au service de la sensation, du ... (26/8/2008)
Passionnément Melenea : Mots déshabillés
Ou l’écriture et la lecture rejoignent le monde des sens et de la jouissances. Mes commentaires de détails n’auraient sans doute aucun intérêt devant le résultat obtenu. Chapeau bas. (26/8/2008)
Passionnément Lariviere : Fragment du crépuscule (Morceau 44)
J'avais lu le précédent (publié), mais n'avait pas commenté car rien ne m'avait vraiment touché, ni en bien ni en mal. Je trouve celui-ci excellent, je ne saurais sans doute pas dire pourquoi, si ce n'est qu'il m'a semblé visualiser ce qui est décrit par quelques touches, par quelques mots qui semblent jetés au hasard sur l'écran. De l'art! (9/10/2008)
Passionnément Melenea : Mondes étranges
Un plaisir que de lire ce texte, autant pour son style, pour les images choisies, que pour les perspectives qu’il ouvre sur ces mondes « parallèles » qui sont, sait-on jamais, peut-être aussi réels que le notre. Un renvoi à un très beau roman de science fiction « the end of eternity »…. Tout est presque parfait, mais mon préféré, c’est celui ... (2/11/2008)
Passionnément Melenea : Chaudes heures
Melenea, melenea, melenea, j’essaye en répétant le nom de l’auteur de voir s’il peut être comparé au célèbre « lolita », qui conduit, quand on le prononce, la langue à caresser trois fois le palais, comme une invite au baiser charnel. Et bien non, une seule fois, décevant ! En tout cas les poèmes de Mélénéa ne le sont pas, et celui-ci encore ... (2/11/2008)
Beaucoup ↑ Melenea : Regards
Variations sur un thème de mélénea… Quelques belles images, toujours cette retenue, ce désir d’amour qui s’exprime délicatement et voluptueusement. Mais je ne l’ai pas trouvé fini, comme une étrange sensation de manque à la fin de la lecture ; je ne sais pas (au sens belge) m’exprimer plus précisément. Un bien ? Et puis je l’ai relu ce poè... (2/11/2008)
Beaucoup ↑ TITEFEE : Viens
ouf! j'en ai la bouche sèche. Emouvant et juste. Une petite larme même.... La forme, je la trouve aller à l'amble du thème, des émotions, le choix des mots apporte un je ne sais quoi de nonchalance qui renforce encore le message qu'ils portent. Bravo, et merci pour tant de sincérité. (23/5/2008)
Beaucoup ↑ Melenea : La Dryade
Deux imperfections (pour moi) : Le « répondant » du ver « ses yeux émeraudes … » Le « entamer » du dernier ver. Pour dire que je ne suis pas loin de l’inconditionnalité sur ce poème qui m’a vraiment amené dans cette forêt mythique. Y aurait-il un lien entre Mélénea et Viviane – dumoins évite l’état de dormition, et offre de nouveaux t... (26/8/2008)
Beaucoup ↑ Melenea : Maître lettré
J'avais un peu peur au débur, apprèciant de Melenea d'autres thèmes dans ses poésies.... Mais la lecture de celle-ci a été jubilatoire, autant sur la forme que sur le fond. Que ce soit en poésie, en littérature, ou dans le travail de tous les jours, le travail, le vrai, est peut être trop méprisé à la faveur de la facilité et de la médiocrité. C... (20/11/2008)
Beaucoup ↑ belaid63 : À l'absente
"Aux fourneaux, le matin pour le repas du soir" et j'ai revu ma grand-mère préparant la daube, le matin pour le soir, sur le coin de la cuisinière à bois, pour son paysan de mari.... je ne vais pas bouder mon plaisir, et critiquer les détails. Du coeur dans ce poème, de la vérité, de la tendresse, de l'art... (20/11/2008)
(1) 2 3 4 ... 11 »

Oniris Copyright © 2007-2018