Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Robot

« 1 ... 80 81 82 (83) 84 85 86 ... 132 »
Bien ↑ Senelbi : Intrusion
Un texte plutôt agréable à parcourir, si ce n'était la prégnance des rimes en "ence - ance" qui peut-être l'envahisse quelque peu. Sur le fond je ne partage pas votre jugement sur l'homme dont je ne crois pas qu'il puisse être dissocié de la nature. Je ne crois pas que celle-ci soit égoïste au point de le rejeter et je pense qu'elle souhaiterai... (19/11/2013)
Bien ↑ Miguel : Timothée
J'ai perçu des élans hugoliens dans ce texte brut (peut-être en raison de cette rédaction en alexandrins rimés 2 à 2 successivement) Ce poème révèle sans fard et sans pathos une tragédie. Un texte presqu'intemporel et sans lieu mais qui provoque par sa simplicité une troublante émotion. (30/12/2013)
Bien ↑ Sylvain84 : Le petit cimetière
Une atmosphère sensible qui m'a vraiment imprégnée tout au long de ce texte. La dernière strophe est emplie d'une sensibilité émouvante pour ceux dont la foi leur permet de croire à des retrouvailles prochaines et dont je respecte l'intime conviction: cette espérance qui certainement leur permet de vivre encore un peu. (30/10/2014)
Bien ↑ Damy : La part des anges
De votre poésie, du thème et de son traitement j'ai beaucoup apprécié. A la réserve prés que vous n'avez pas déjoué le piège du "Je" qui vous a conduit à une surabondante utilisation des auxiliaires. Un exemple, le vers "J’avais peint des soleils, des larmes, des rivières" pouvait aisément devenir "De mes soleils brossés, des larmes, des ... (25/11/2013)
Bien ↑ myndie : Les chats
Voilà qui aurait plu (cet amour des chats) à Vincenot et Colette. A rendre les chiens jaloux. Une écriture toute pleine de passion. Encore que la 1ère strophe avec ses 4 consonances en ment ne soit pas encourageante pour poursuivre la lecture. Il manque dans ce quatrain la musicalité de l'alternance des rimes masculines et féminines que l'on tro... (22/2/2015)
Bien ↑ SAINT-AMOUR : Dans le grand parc solitaire
Bien apprécié les trois premiers quatrains. Dommage que le dernier ne soit pas du même niveau. Mêmes remarques que hanternoz sur la construction de certains vers. Rectifiez ceux-ci, votre texte devient un très bon néo classique à mon avis. (14/12/2013)
Bien ↑ Chene : Les silences
Un poème qui s'égrène comme une chanson triste. Contemporain mais classique par son thème. Certes les rimes sont répétitives et peu originales, mais cela sied à ce texte en contribuant à sa nostalgie et à l'expression des regrets. (2/12/2013)
Bien ↑ Acratopege : Assise à sa table
La facilité d'un titre reprenant le 1er vers ne donnait aucune indication sur le thème du poème, c'est donc sans a priori que j'ai entamé la lecture. Le début était prometteur, jusqu'à la fin de la 3ème strophe, mais je suis - un peu - déçu par la suite, surtout par la quatrième nettement moins élaborée. La dernière se reprend mais je ne m'e... (2/12/2013)
Bien ↑ Koubi33 : Les âmes vagabondes
Un peu trop de "et" rapprochés dans cette strophe. Et sur l'ensemble aussi, conjonction qui aurait pu être remplacée parfois Exemple Elles ont pleuré longtemps Et de trop de tristesse (Mais par trop de tristesse...) Et ont payé comptant (Ont payé au comptant...) Le sang et l'ivresse Sinon, Il y a de bons passages. Ce ne sont pas les â... (10/9/2016)
Bien ↑ Lulucyfer : Orage sans âge
La lecture de ce poème a été plutôt agréable. Cependant, à la longue, et surtout à l'oralité, les échos répétés finissent par sentir le procédé et j'avoue n'avoir pas totalement adhéré. Mes préférés les deux derniers quatrains. Par contre, "tout au fond du profond vallon" avec ce fond - profond - vallon (fonfonlon) m'a semblé un vers bien lourd. (29/3/2014)
« 1 ... 80 81 82 (83) 84 85 86 ... 132 »

Oniris Copyright © 2007-2019