Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche



Parcourir ce sujet :   1 Utilisateur(s) anonymes



« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 10 »


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Maître Onirien
Inscrit:
29/01/2013 15:18
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 20011
Hors Ligne
parmi les textes concourant pour " un monument ", je me rappelle qu'un auteur avait écrit sur JHONNY ou une de ses chansons ; le poème fut écarté, parce que hors sujet . Mais il put cependant être retenu et publié ; non, je ne l'ai pas vu !
Dommage !

Contribution du : 07/12/2017 18:27
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
14/01/2016 20:05
De Milan
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 2378
Hors Ligne
Je viens de voir une vidéo de Jean d'Ormesson que je ne peux malheureusement pas partager ici, et où les quelques phrases qu'il adresse à Ardisson sont assez surprenantes.

Je le cite, mot pour mot :

Un écrivain doit faire attention à tout ce qu'il écrit, il doit faire attention à tout ce qu'il dit et il doit aussi faire attention à la façon dont il meurt. Vous savez, c'est mauvais pour un écrivain de mourir par exemple en même temps que Piaf. Elle a pris toute la lumière pour elle et on n'a pas parlé de Cocteau.

Étrange, non ?

Contribution du : 07/12/2017 18:36
_________________
Il n'y a rien de plus plaisant que d’être aimé pour ce que l'on représente.
Modifier sa propre personnalité pour plaire à son prochain
signifierait être aimé pour ce que nous ne sommes pas,
au risque de ne plus s'aimer soi-même...
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 5361
Hors Ligne
@bipol : merci, je parlais plutôt de savoir pourquoi tu disais : " le souvenir que j'en ai n'est pas celui que je retrouve sur Oniris"

:)

@Widjet : j'ai pas plus envie de me prendre la tête avec toi. Je suis pas fan de Johnny, je lui reconnais le statut de monument au même titre qu'Aznavour ou que Piaf - de la chanson française.
Je voulais simplement dire avec mon intervention sarcastique qu'avant d'être ce monument, c'était un homme, un père de famille, un mari, et que sa famille n'a pas besoin (avant l'enterrement, avant de pouvoir se recueillir) de voir la Tour Eiffel illuminée. Ca ne retire pas la peine de sa perte. La perte de l'être humain.
Bref.

Contribution du : 07/12/2017 18:51
_________________
“Massive lenteur, lenteur martelée;
Humaine lenteur, lenteur débattue;
Déserte lenteur, reviens sur tes feux;
Sublime lenteur, monte de l'amour :
La chouette est de retour.”
[Le Baiser - René Char]
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Maître Onirien
Inscrit:
23/08/2011 10:14
De Hérault
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 12764
Hors Ligne
je voulais dire que Oniris me paraissais un peu élitiste, mais je me trompe certainement

Contribution du : 07/12/2017 19:24
_________________
peut on éviter de se chercher
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Maître Onirien
Inscrit:
11/11/2008 15:14
De Au bout du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 28084
Hors Ligne
Bonsoir bipol... Une petite erreur de frappe s'est malencontreusement glissée dans votre commentaire précédent.

Un "t" à la fin de "paraissais" me semble mieux convenir !

Sans être élitiste il est tout de même de bon ton qu'un site littéraire montre l'exemple...

Ceci dit sans vous offusquer d'autant plus que ça peut arriver à tout un chacun...

Contribution du : 07/12/2017 19:41
_________________
Nulla dies sine linea !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Expert Onirien
Inscrit:
27/01/2016 21:52
De Salade de fruits
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Primé concours
Comité Editorial
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 5361
Hors Ligne
Je pense qu'un site de littérature aura forcément un penchant plus marqué pour un philosophe, en général, que pour un chanteur, aussi fameux fut-il... sans que ce ne soit de l'élitisme pour autant.

Après je comprends parfaitement l'hommage aux deux personnages, qui ont tous deux un impact (émotionnel, ou intellectuel) sur la masse.

Personnellement, puisque je ne suis pas fan du personnage Johnny, je peux dire sans honte que j'appréciais l'acteur, le show-man, le professionnel de la chanson et de la musique qui a crée des carrières chez les musiciens et chanteurs des générations qui ont suivi, et sa marionnette des Guignols (qui le faisait bien marrer)...

Après, si Johnny a parfois touché mon coeur bleu de fleur qui ne l'est pas moins, Jean d'Ormesson a dit des choses d'une telle profondeur que pour moi, l'impact de sa mort est fort différent.

Avec Johnny s'éteint une idole populaire.
Avec d'Ormesson s'éteint une pensée, unique.

Et ceci sans que l'un ou l'autre soit moins "important" ou "triste".

Contribution du : 07/12/2017 20:04
_________________
“Massive lenteur, lenteur martelée;
Humaine lenteur, lenteur débattue;
Déserte lenteur, reviens sur tes feux;
Sublime lenteur, monte de l'amour :
La chouette est de retour.”
[Le Baiser - René Char]
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Expert Onirien
Inscrit:
01/01/2016 18:39
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 4261
Hors Ligne
Ce chanteur, qu'on l'apprécie ou non, avait une voix puissante, habitée et
-si l'on passe sur les arrangements variété un peu pourris des années 80 et celles d'après aussi- qui pouvait émouvoir. Voix mal employée.
Restent quelques belles chansons, dans les années soixante.
Reste aussi un charisme certain.

Contribution du : 07/12/2017 20:53
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Maître Onirien
Inscrit:
23/08/2011 10:14
De Hérault
Groupe :
Auteurs
Évaluateurs
Groupe de Lecture
Membres Oniris
Post(s): 12764
Hors Ligne
désolé Alexandre je vais essayer de me relire dorénavant

Contribution du : 07/12/2017 20:59
_________________
peut on éviter de se chercher
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Maître Onirien
Inscrit:
11/11/2008 15:14
De Au bout du Monde
Groupe :
Évaluateurs
Auteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Post(s): 28084
Hors Ligne
Pas de problème, bipol ! Ca arrive à tout le monde mais c'est vrai que les relectures évitent ce genre d'erreurs...

Bonne soirée !

Contribution du : 07/12/2017 22:03
_________________
Nulla dies sine linea !
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer


Re : Au revoir, Monsieur Johnny Hallyday...
Chevalier d'Oniris
Inscrit:
23/07/2017 04:41
De Saint-Denis de la Réunion
Groupe :
Évaluateurs
Correcteurs
Membres Oniris
Groupe de Lecture
Auteurs
Post(s): 1809
Hors Ligne
Bonjour à toutes et à tous,

Au revoir Jean-Philippe Smet
Repose en paix
Johnny, quant à toi, tu es immortel

Contribution du : 08/12/2017 01:54
_________________
"Je suis le capitaine de mon âme" (Nelson Mandela)
Transférer la contribution vers d'autres applications Transférer



 Haut   Précédent   Suivant
« 1 ... 4 5 6 (7) 8 9 10 »





Oniris Copyright © 2007-2018