Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Les évaluations de Cat

(1) 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 »
Passionnément ↑ Thimul : Sauvez-moi !
Bonjour Thimul, Je viens de passer un excellent moment de lecture. Long et bon. L’haleine tenue de bout en bout avec beaucoup de plaisir. A vrai dire, je me trouvais en train de regarder un film, tant vos possédez l'art de la narration. Tout y a contribué. En vrac, l’écriture maîtrisée, le suspens, l’histoire bien menée, l’intrigue intére... (24/10/2017)
Passionnément ↑ Alice : Rousseur
En abordant cette énième nouvelle de toi je me croyais parée, je connais si bien les frissons qui remontent mon col lorsque je te lis, que cela devrait suffire à contenir le trop-plein d’émotion, n’est-ce-pas ? C’était sans compter sur le mystère qui engendre ta magie. J’achève de lire les dernières lignes de « Rousseur » la gorge noué... (17/2/2016)
Passionnément ↑ Alice : Les bateaux en papier
C’est un réel bonheur de voir poindre un nouvel Alice à l’horizon. Un bonheur mâtiné d’appréhension… et si cette fois elle ne tenait pas vraiment ses promesses ? Voilà ce que c’est de devenir fan de. C’est en attendre chaque fois davantage. Parce que devenant plus exigeante je désosse mieux, je tique une seconde sur la trame de ton canevas... (28/12/2014)
Passionnément ↑ Alice : Lampadaires
Comment résister au plaisir de te commenter, Alice !^^ A chacune de tes nouvelles, c’est le même coup au cœur, doux, chaleureux, avec ce je-ne-sais-quoi qui le fait délicieusement déborder. Encore plus ici où la tendresse, unie à son alliée de prédilection, la douceur, est de mise. Si dans certaines de tes nouvelles j’ai pu sentir parfoi... (15/3/2015)
Passionnément ↑ Alice : Dédoublée
Bonjour Alice, Trouver le temps pour tout lire en espace lecture, il ne faut pas trop rêver quand même ! Alors j’y vais toujours au petit bonheur la chance, espérant des titres accrocheurs qu’ils tiennent leurs promesses et sincèrement désolée de ne pouvoir donner leur chance aux autres. Dédoublée. J’ai tout de suite pensé que c’était un... (30/4/2015)
Passionnément melancolique : Une tempête hors saison
Waouh ! Je suis scotchée devant votre écriture sensible et auréolée de tant de poésie. Il y a des réalités qui ne peuvent se lire/se vivre qu’ainsi limitées. Aucun pathos dans cette trame au fil tranchant. C’est la vérité toute crue habillée par une petite fille douce et rêveuse qui se protège comme elle le peut. Un drame familial piégé d... (21/1/2016)
Passionnément Alice : Sans épitaphe
Je suis une inconditionnelle de tes Nouvelles, Alice. Voilà, le mot est lâché ! (Ceci dit au cas où personne ne s’en serait encore rendu compte. ;-) Et fascinée de voir avec quel brio tu te renouvelles. Les histoires que tu nous racontes sont multiples, pourtant de chacune émane avec constance une délicatesse pleine de tendresse qui déchir... (30/12/2015)
Passionnément kim : La vie est une fête
C'est après avoir lu certains commentaires que je suis contente de n'être qu'une lectrice tout ce qu'il y a de plus lambda, lisant pour le plaisir sans savoir traquer l'imperceptible imperfection. Je me suis "régalée" à lire votre nouvelle. Vous avez, c'est certain, du talent, et la verve qui va avec. L'humanité qui transpire de partout dans... (14/3/2014)
Passionnément Pouet : L'endroit sur la falaise
Bonjour Pouet, Un conte fantastique, un conte merveilleux ! Toute la prose n’est que pure poésie. Chaque phrase m’a entraînée à sa suite dans des dédales aux miroirs lumineux. J’ai vite arrêtée de chercher à comprendre l’histoire pour suivre le fil de vos tableaux immergés dans un monde réel que vous rendez onirique à force d’images su... (21/6/2014)
Passionnément Edgard : Boulevard Dessalines
Bonsoir Edgar, C’est superbe ! J’adore cette balade dans votre tableau. Les mots, les images dégoulinent en cascades, rejaillissent, éclaboussent, ricochent et je ne sais plus où donner du regard. Tout m’éblouit, soleil d’Haïti ruisselant à chaque coin de rue, sur chaque misère, j’hume nez au vent et je palpe les odeurs aigres, chaudes et ma... (28/7/2014)
(1) 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 »

Oniris Copyright © 2007-2018