Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie libre
evadne : Il y a des lits
 Publié le 24/12/17  -  8 commentaires  -  660 caractères  -  182 lectures    Autres textes du même auteur

Inventaire ou l'évasion à quatre pieds.


Il y a des lits



Il y a des lits que l'on surplombe parfois
au ralenti, du haut de notre sagacité...


Des lits rouges sans orage

Où tu dors le matin
où je sommeille le soir.

Des lits mouvants
ou émouvants par ce qu'ils disent de notre vie

Des lits sans chambre
Des lits sans tête trônant au milieu des saisons

Et qui s’entêtent à donner sur un arbre
et qui t'invitent, malicieusement, à l'expression…

Des lits d'élite à l'évidence
qui ne se délitent pas

Des lits qui errent
Des lits sans croix

Des lits en verre
Pour te voir toi.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   BeL13ver   
7/12/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément
Des lits, des lits, délits ?

L'auteur a l'air d'aimer jouer malicieusement sur les mots. Ce poème en donne le sourire. Avec sagacité, l'auteur joue au rythme des saisons, au gré des humeurs, sur les différents sens du mot "lit".
Ce texte est surtout remarquable par sa musicalité aboutie et son harmonie sans la moindre fausse note ; tout semble couler de source dans la main du poète qui fait semblant d'aller au fil de la plume.
La tendresse qu'évoque ce texte, pudiquement, sans pudibonderie, mais sans plus de cru, éveille le sens du lecteur qui se laisse entraîner.

BeL13ver, en Espace Lecture

   Fowltus   
11/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Sous couverture de poésie vous parlez des lits, et vous avez bien raison!
Il en va ainsi pour moi des portes, des fenêtres, des maisons, de quelques objets comme celui que vous déclinez et qui me parlent.
J'apprécie en fait la simplicité de votre poésie autour de cet élément anodin, presque effacé.
Votre regard est intéressant.
Une image particulièrement me donne du fil à retordre dont je ne trouve malheureusement pas de racines affectives en moi:
'Et qui s’entêtent à donner sur un arbre'
L'harmonie imitative souhaitée avec 'd'élite' et 'délite' n'est pas chez moi non plus au rendez-vous.
Très belle, la dernière strophe tient en suspens le poème en offrant plusieurs interprétations.
Merci.
Fowltus en EL.

   solo974   
13/12/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
Bonjour,
J'aime modérément votre poésie libre pour les deux raisons suivantes :
- le choix du titre, en premier lieu, ne me semble pas judicieux car il est d'emblée repris dès le premier vers : j'aurais aimé plus d'inventivité ;
- je n'ai pas adhéré, à titre personnel, au mélange de termes savants (sagacité, se délitent) et prosaïques (matin, soir, chambre) : le choix seul de ce dernier registre aurait été - selon moi - plus judicieux.
J'ai aimé la chute, en revanche.
Bien à vous.

   papipoete   
24/12/2017
bonjour evadne
poésie libre pour l'auteure, et libre pensée pour le lecteur, que je n'ose formuler car devant tous ces lits, j'erre à la recherche du sens que vous voulûtes leur donner .
Mais point n'est délit d'écrire des mots, qu'un lectorat averti saura apprécier et goûter tout à loisir .

   PIZZICATO   
24/12/2017
 a aimé ce texte 
Bien
Tous ces " lits " donnent prétextes à traduire, en toute sobriété, des situations diverses de la vie. L'idée est originale.

" Des lits mouvants
ou émouvants par ce qu'ils disent de notre vie "

"Des lits d'élite à l'évidence
qui ne se délitent pas " très éloquent...

   Queribus   
26/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

J'ai tout de suite perçu une très grande virtuosité au niveau des mots avec lesquels vous semblez jongler avec de la légèreté et de l'humour; de plus, votre poème n'est pas très long et se lit facilement, ce qui fait qu'il n'est pas ennuyeux.

Petit bémol, j'ai trouvé certains jeux de mots un peu limite:"des lits d'élite à l'évidence qui ne se délitent pas" mais ce n'est qu'un tout petit détail.

En un mot, j'ai bien aimé votre écrit et j'en attends d'autres de cette qualité.

Bien à vous.

   Sodapop   
26/12/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Un mot me vient... Superbe! Je trouve ce poème juste parfait. Le thème est tellement bien trouvé et la plume si belle...
Pour moi, l'interprétation a donné à ces "lits" est bien évidemment le rêve. On oublie la simplicité de la chose mais oui, le lit est avant tout le lieux qui nous laisse entrevoir le monde différemment. Il est l'espace où l'esprit se détache du réel, ou l'inconscient voyage et donne matière aux sensations à communiquer.
C'est peut être très personnel, mais vous m'avez transporter... bien loin d'ici. Merci

   Alcyon   
3/1/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour

voila un poème original
j'apprécie la fluidité et toutes les nuances
que nous offrent vos images
une invitation à voir le lit autrement
en fait la vie l'amour

un bémol pour le jeu de mots
"Des lits d'élite à l'évidence
qui ne se délitent pas"

merci


Oniris Copyright © 2007-2017