Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Chansons et Slams
leni : Je vais te dire
 Publié le 09/06/16  -  24 commentaires  -  1650 caractères  -  359 lectures    Autres textes du même auteur

Chanson ballade
Je vais te dire en bleu marine un peu de moi qui clandestine…


Je vais te dire



Paroles : Gaston Ligny leni et François Dufays Kadiak
Musique et Chant : Kadiak
http://www.aht.li/2886852/Je_vais_te_dire_2014-08-18.mp3



Je vais te dire en bleu marine

À vent debout sur ce ponton

Un peu de moi qui clandestine

Aux creux des vagues de Capbreton

Mon rafiot qui parle des îles

Des criques et des palétuviers

Je l’ai baptisé : Bougainville

A-t-il une chance de t’embarquer ?



Je vais te dire en vert très tendre

En terre de Sienne et en bleu roi

Ce qui est pris n’est plus à prendre

Rose trémière et réséda

Je vais te dire des mots pour rire

Que le cristal vole en éclats

Je vais te dire des mots pour rire

Fleur d’églantine et camélia



Je vais te dire en soleil d’or

Que le bonheur est dans le pré

Fleur de jasmin et mandragore

Cours-y vite car il va filer

Nous connaissons cette ballade

Nous la fredonnons toi et moi

Pour nous offrir une escapade

Quand la vie traîne cahin-caha



Je vais te dire en vermillon

Nos p’tites amours tout feu tout flamme

Écoute chanter les violons

Ce sont les violons de l’âme

Regarde-les quand ils s’embrasent

La nuit des feux d’la Saint-Jean

Portés par des ombres chinoises

Qui te ressemblent passionnément


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   madawaza   
22/5/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Jolie palette,
Joli bouquet,
Jolie musique,
Jolis mots
et
très jolie chanson.

   Anonyme   
25/5/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Dès la première écoute, je suis totalement sous le charme, mélodie, voix, superbe composition. J'ai adoré toutes les tonalités, les intonations de cette composition, elle m'a complétement transporté dans les frissons de l'émotion intérieure.

Et pour couronner le tout, un texte sublime qui vient vous chercher, vous offrant un ressenti en partage à cœur ouvert, comme c'est beau " ces violons de l'âme", ils vont résonner longtemps en moi.

Voilà un ensemble soyeux, délicieux, somptueux, savoureux, toujours autant conquise après de nombreuses écoutes.
Mille Bravos

   Anonyme   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bravo Gastounet et bravo également à Kadiak pour l'accompagnement musical et l'interprétation qui collent si bien au texte.
Ah, les violons de l'âme ! Il fallait les trouver...

Un détail, au final j'aurais bien vu la répétition de ces deux vers...

Portés par des ombres chinoises
Qui te ressemblent passionnément...

Très bonne chanson, leni, et je pourrais ajouter... comme d'habitude !

   bipol   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
voilà

ce n(est pas compliqué de faire

un petit bijou

il faut prendre un très bon texte

de leni par exemple avec son acolyte kodiak

un texte romantique

qui nous emmène dans une belle balade

je suis un fan de léni

et d'habiller ce texte en cousu main par Kodiak

bravo à vous deux

j'ai adoré

   Hananke   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour

Toujours une réelle osmose entre le texte et la musique
et c'est ce qui retient mon attention de prime d'abord.

Quelques beaux éclats :

Un peu de moi qui clandestine
Rose trémière et réséda

+ la référence au bonheur dans le pré
et surtout la dernière strophe qui est un pur instant de bonheur
lorsque le violon de la mélodie vient rejoindre celui du texte.

Oui, un grand moment d'écoute et de lecture avce cette ballade
florale et champêtre à la fois.
Bravo, vous avez su trouver des mots simples
pour nous faire voyager par le rêve et la musique réunis.

   PIZZICATO   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
" Mon rafiot qui parle des îles

Des criques et des palétuviers

Je l’ai baptisé : Bougainville

A-t-il une chance de t’embarquer ? "
Une chose est sûre, c'est que l'on se laisse embarquer pour la rêverie avec ce beau texte, je vais te dire : cette poésie, Gaston.

" Je vais te dire des mots pour rire
Que le cristal vole en éclats " belle allusion.

La mise en musique est délicate et l'interprétation bien dans l'esprit du texte.
J'aurai juste une remarque à exprimer. Les changements de tonalité sans transition, un peu abrupts à mon sens, m'ont un peu gêné.

Une fort jolie chanson. Bravo !

   troupi   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Salut Léni.

C'est la troisième pause que je prends cet après-midi juste pour écouter cette chanson qui fait du bien tout simplement.
Un texte plein de trouvailles sympathiques, une musique qui est parfaite pour ce texte et la voix qui va avec.
C'est encore une fois une très belle collaboration.

Je me doute que tu dois le savoir mais l'âme d'un violon c'est une petite pièce en bois qui est placée sous le chevalet, alors je trouve que les violons de l'âme c'est juste parfait.

Merci pour ces petits moments de bonheur que tu sais si bien nous envoyer.

   luciole   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Je n'ai pas écouté la chanson. Je me crée ma propre musique.
Je trouve que les mots sonnent juste.
J'ai aimé.

   papipoete   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
bonjour Leni ; le bourlingueur se fait tantôt jardinier, tantôt marchand de couleurs ; mais dans sa palette point de sombre gris, que du bleu, vert, jaune, vermillon pour appâter cette belle qui double le ponton .
<< Le bonheur, vois-tu, est si facile à attraper ; regarder main dans la main, coeur à coeur, s'embraser l'amour tel un merveilleux feu de la " St Jean " ! >>
Je suis bien certain que ton Bougainville appareillera avec cette passagère à son bord .
NB j'écoute toujours la musique, après mon commentaire

   rosebud   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Pas
Je vais mettre un casque lourd avant de recevoir des cailloux : je n’aime pas.
Je n’aime pas parce que je trouve que ça ressemble à du cabotinage et c’est un peu facile. Je vous donne la recette : prenez des couleurs avec de jolis noms ; soyez un peu fleur bleue – pas question de mettre du vert caca d’oie ou du marronnasse. Alternez avec des fleurs – attention pas de pissenlit ou de gratte-cul, hein ! (moi j’aurais mis « scabieuse » – ça fait toujours bien, scabieuse). Faites quelques allusions à des poèmes évocateurs – de façon très légère, pas de cuistrerie.
C’est prêt. Mais c’est du réchauffé.

   Pimpette   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Mon Leni

Un peintre, des fleurs, et toute la marine réunis dans ce texte pour une chanson que les camarades ont salués avant moi! bien bas comme d'Artagnan!

J'ai lu et écouté bien trop vite car mon timing ne me permet pas plus mais je reviendrai à la vesprée et prendrai tout mon temps...

Toi et tes alcooliques musicos vous êtes une équipe diablement sympathique...continuez longtemps...

   emilia   
9/6/2016
Une mélodie très agréable qui nous embarque sur les traces de Bougainville, le célèbre explorateur, en route vers l’aventure, l’exotisme, les parfums de fleurs…, pour la « ballade du bonheur » qui nous propose son escapade à l’écoute « des violons de l’âme », aux couleurs de la passion… ; comment résister à cette magie musicale source d’évasion ? Quel plaisir pour l’auditeur de suivre nos deux enchanteurs comme sous l’emprise d’un sortilège, un puissant antidote contre la morosité ambiante…

   Cristale   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément
Je vais vous dire Leni
jamais ne cessez, nenni
votre clandestinerie
car vous me voyez ravie
à la voix de Kadiak
qui berce comme un ressac
de naviguer sur vos vers
de m'envoler sur vos mers
où les violons ont une âme
fleur offerte à une femme
Je vais vous dire Leni
jamais ne cessez, nenni !

Bravo et merci à tous les deux Leni et Kodiak !

Cristale

   Vincendix   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour Leni,
Des paroles colorées, une musique sympa et une voix agréable, le tout forme une jolie ballade.
Un plaisir de lecture et d’écoute, même si les tonalités différentes surprennent un peu.

   widjet   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↑
D'ordinaire peu client, j'ai plutôt apprécié la chanson (les textes sont toujours très travaillés, pas de problème dans ce domaine) et la voix également qui m'a semblé se faire plus discrète, moins emphatique qu'à l'ordinaire.

C'est fleuri, agréable à l'oreille. Un petit côté Hugues Aufray, par moment (dans l'intonation).

J'écouterai pas ça tous les jours, mais ce soir, c'est passé

W

   Pouet   
9/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↓
Bsr,

Je vais commencer par ce que j'aime le moins, ce sera fait.

Moi d'entrée le "bleu marine" me fait penser à une tendance politique, malheureusement. (vers la Trinité sur mer...) C'est malheureux car c'est une couleur après tout mais c'est comme ça. Si un jour j'ai une fille je ne l'appellerais pas Marine pour les mêmes raisons, c'est certain. C'est con mais bon. On parle de ressenti non?

Ensuite je regrette qu'on revienne sur le bleu après, avec le "bleu roi" (bon là on est sur le royalisme, non je rigole...Quoi que... :)

"Le bonheur est dans le pré" me fait penser au film et ça m'ennuie aussi car je trouve cela un peu "facile".

Il y a d'autres petites choses assez convenues dont je vais t'épargner l'énumération.

Bref. Voilà pour mes "moins".

Pour les "plus", c'est assez doux, joli, romantique. Et tout de même bien écrit.

Un texte un peu fleur bleue et c'est vraiment le cas de le dire!!!!

Dans l'ensemble et bien sincèrement, je ne suis pas plus emballé que ça et ne trouve pas ce texte renversant même si j'en reconnais les qualités. Perso je dis les choses comme je les pense et note en conséquence et ne m'attends pas à un quelconque renvoi d’ascenseur. Je ne commente pas pour être "aimé" :) Voilà, voilà...

Cordialement.

   MonsieurF   
10/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Un texte sympathique, qui se laisse écouter de bon matin.
C'est simple, sans être naïf ou niais, c'est tranquille.

il y a quelques phrases un peu maladroites pour moi:

"Mon rafiot qui parle des îles
Des criques et des palétuviers" là c'est un peu rapeux pour moi.

"vermillon" je n'aime pas ce mot

Mais c'est joli et agréable dans l'ensemble.

   Robot   
10/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien
C'est du Leni, du prévisible qui ne peut pas décevoir. Un texte construit pour une chanson et qui s'accorde à la musique et à la voix.

Par contre si je le lis comme un poème il y a quelques accrochages dans ce texte qui veut exprimer une sorte de tendresse:

Aux creux des vagues de Ca[pbr]eton (la triple consonne de Capbreton est dure pour un mot final)
Bien sûr ponton appelle une rime en "ton", mais le vers inversé "A Capbreton au creux des vagues" terminerait avec plus de légèreté.

Je vais te dire en vert très tendre ([tr]ès [t]en[dr]e) Ici c'est dur aussi ces consonnes. J'aurais bien vu en vert douceur par exemple.

Beaucoup de réminiscences moins originales et faciles:
La rose et le réséda - Le bonheur est dans le pré - cours y vite il va filer -

Par contre j'ai bien aimé :
Un peu de moi qui clandestine - dire des mots pour rire...
Et d'autres passages. Les deux derniers vers aussi.

   funambule   
10/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien
Une mise en musique sans doute un peu "facile" même si j'adore l'intervention du clavier qui rehausse vraiment, on sent le savoir-faire sans vraie implication... dommage ! En même temps (bien que comme toujours très bien écrit) le texte me semble un peu en survol des choses, comme une récréation sans intérêt réel. L'ensemble tient cependant bien la route.

   Zoe-Pivers   
11/6/2016
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bah j'aime encore !
C'est tendre et souriant.
Le dire en couleur, le dire avec des fleurs, je t'invite en musique à jouer les ombres chinoises :)
Et puis j'aime bien moi, la rose et le réséda !
Merci à vous deux pour cette création poésique
Belle journée
Zoé

   Anonyme   
11/6/2016
 a aimé ce texte 
Passionnément ↑
Bonjour leni,

J'ai tout aimé de ce poème : du premier au dernier mot, de la première à la dernière rime, jusqu'au plus petit signe de ponctuation, même s'il n'y en a que deux (: et ?).

Selon moi, il s'agit là de votre meilleur texte (du moins à ce que j'ai pu lire de vous sur Oniris).

J'ai été littéralement subjugué.

Un grand bravo !

Wall-E

   Curwwod   
12/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Encore beaucoup de tendresse dans cette manière de rendre hommage, en brise marine, en parfums floraux, en couleurs tendres à l'être aimé et à l'inviter d'une manière des plus élégantes à sacrifier à la passion. Je n'ai pas pu écouter la version chantée, mais le texte m'a paru très doux, très poétique et très mélodieux.
Encore une foi, Bravo.

   Chicopn34   
25/6/2016
 a aimé ce texte 
Beaucoup
J'aime la musique générale du poème ainsi que les images pas toujours très originale mais le tout se tient bien à mon sens.

"Un peu de moi qui clandestine" belle image!

   dom1   
23/7/2016
 a aimé ce texte 
Un peu ↓
Très belles paroles, mais côté musique, ça donne pas envie de partir. Ça fait peur, on va s'emmerder ( grave ) sur le rafiot...
De la pêche, que diable !

Dominique


Oniris Copyright © 2007-2018