Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
Saintes : Musique en noir et blanc
 Publié le 13/05/17  -  7 commentaires  -  769 caractères  -  149 lectures    Autres textes du même auteur

Sur fond de noir et blanc, la musique souligne l'esthétique des scènes, ce qui m'a inspiré ce poème.


Musique en noir et blanc



Madame veuillez
Accepter
Cette curieuse tulipe noire
Qu'à votre main je veux voir.

À n'en pas douter
Vos doigts tremblent
Tandis qu'à votre pâle poignet
Palpite une veine bleutée.

Je n'en peux douter
Faites comme il vous semble
Et qu'à votre robe moirée
Soit suspendue ma destinée.

Madame veuillez
Écouter
Dans cette nuit d'ambre et de mûre
Le chant qu'à bout de souffle je murmure.

Que votre regard
À mon émoi s'assemble
Qu'enfin quelques étoiles y brillent
Et que derrière ce voile dont elles s'habillent

Tout mon regard
Comme un filet rassemble
En de multiples éclats d'argent
Ces doux espoirs dispersés par trop de vent.


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   papipoete   
3/5/2017
 a aimé ce texte 
Passionnément
contemporain
Oh Madame, que ne ferais-je pour espérer que sur moi votre regard se pose ? Ecoutez ma prière ...
NB Un billet-doux d'un ménestrel adressé à la femme du Seigneur, parlant d'un amour impossible ; ou une lettre écrite aujourd'hui de belle façon par le locataire du 4e à cette voisine à la fenêtre d'en face, si belle, envoûtante ?
L'avant-dernier quatrain est superbe, et annonce comme un cri du coeur les 4 derniers vers non moins étincelants !
Quel magnifique déclaration d'amour d'hier, demain, intemporelle ...
papipoète

   Cristale   
13/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Un poème délicat, très agréable à lire.

"Tandis qu'à votre pâle poignet
Palpite une veine bleutée."

Ces vers sont somptueux !

Et ce vouvoiement, que certains trouvent désuet, je l'apprécie car il met une distance respectueuse très sensuelle entre les protagonistes.
Un chic particulier, malgré ma propre modernité, qui rappelle les bonnes manières d'antan et que j'utilise beaucoup en poésie.

Bravo et merci Saintes pour la musique en noir et blanc de vos mots aux douces couleurs pastelles.

Cristale

   PIZZICATO   
13/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup
" Tandis qu'à votre pâle poignet
Palpite une veine bleutée. " délicat.

" Et qu'à votre robe moirée
Soit suspendue ma destinée."
Quoique un peu suranée, on se laisse séduire par cette façon de s'adresser à une femme.
Des images tout en délicatesse.

   Michel64   
13/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Saintes,

Un poème plein du charme galant des paroles d'antan.

"Madame veuillez
Écouter
Dans cette nuit d'ambre et de mûre
Le chant qu'à bout de souffle je murmure."

C'est très beau.

Peut-être, pour la musique de la phrase, aurais-je voulu lire au dernier vers :
"Ces doux espoirs dispersés par le vent."

Merci pour vos vers
Michel

   Raoul   
15/5/2017
 a aimé ce texte 
Un peu
Contemporain, vraiment ?..
Écrit avec l'art du chantournement et du damasquinage, certainement, perso. ça ne me touche pas du tout. Je ne suis pas sensible au désuet affirmé du texte, comme je reste insensible au "bal à Versailles" en déguisement d'époque organisé par Kamel Ouali.
Bien fait, mais ça ne fonctionne pas sur moi.

   Somnium   
16/5/2017
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
J'ai aimé le vouvoiement, le rythme de l'écriture, les vers savamment conçus. Je regrette presque que ce poème n'est pas été écrit en classique, pourtant cela sonne comme une forme classique tant le sujet s'y prête. Un excellent poème, à n'en pas douter.

   Proseuse   
16/5/2017
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Bonjour Saintes,

Le hasard fait que je vous lis juste après " Ho! la belle bleue" qui est un poème au vocabulaire argotique ( qui a son charme aussi!) du coup, je fais avec votre poème un voyage dans le temps et le grand écart dans mes lectures ! :-)
votre texte est plein de délicates attentions où l' amour et l' envie sont ici, susurrés , cela a son charme aussi , en vous lisant, j' ai pensé que bien que très peu usité, ce genre de mots ne devaient sans doute pas être désagréables encore à entendre ! en tout les cas, moi, ça me fait bien plaisir de savoir que quelques poètes sachent toujours les écrire!
Merci pour cette lecture


Oniris Copyright © 2007-2017