Page d'accueil   Lire les nouvelles   Lire les poésies   Lire les romans   La charte   Centre d'Aide   Liens Web 
  Inscription
     Connexion  
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 

Conserver la connexion

Menu principal
Les Nouvelles
Les Poésies
Les Listes
Recherche


Poésie contemporaine
sympa : Mes dix-huit ans
 Publié le 26/02/18  -  13 commentaires  -  942 caractères  -  259 lectures    Autres textes du même auteur

Regrets.


Mes dix-huit ans



"Un jour je vous le dis
Quand j'aurai dix-huit ans,
Finie la comédie,
J'irai tambour battant

Charmer le Tout-Paris
Avec pour seul bagage,
Ma tête d'ahuri
Tombée de son nuage.

J'écouterai les ah !
Des Parisiens pantois,
Feignant le brouhaha,
Au profit de ma voix !

Je me délecterai
De ces nombreux sourires,
Plutôt rares, c'est vrai !
Quand d'un éclat de rire,

Deux inconnus novices
S'essaieront à danser
Sous les regards complices
Des Parisiens stressés."


Demain je soufflerai
Mes quatre-vingts printemps,
Isolé à Cambrai
Sans avoir eu le temps

De vous dire combien,
Mes regrettés parents,
Cet écrit ne fut rien
Qu'un temps d'égarement.

Et si j'osais rêver
Un tout petit instant,
Pourrais-je retrouver
Un jour mes dix-huit ans ?


 
Inscrivez-vous pour commenter cette poésie sur Oniris !
Toute copie de ce texte est strictement interdite sans autorisation de l'auteur.
   papipoete   
8/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
contemporain
je crois que chacun, lorsque avance le temps, se retourne sur son passé, sa jeunesse avec ses 18 ans .
Lorsque l'on rêvait d'étonner et assurait << vous allez voir ... >>, et l'on oublie ceux que plus rien n'étonne, comme nos parents !
NB je ne sais si l'auteur a vraiment 80 ans, mais il parle comme la petite voix qui souvent le soir, vient chahuter mon coeur .
Les 2 dernières strophes sont fort touchantes !
papipoète

   BeL13ver   
17/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Ce poème guilleret et rêveur prend une tournure plus sombre, mais garde l'optimisme.
Le style est maîtrisé et donne une impression de jeunesse, un second souffle ; des respirations saccadées rendent un aperçu dynamique. On pourrait croire que l'auteur maîtrise mal sa langue, mais c'est probablement surtout la volonté d'être jeune et de paraître jeune qui triomphe. Rester jeune éternellement, n'est-ce pas le rêve de tout homme.
Après, tout n'est pas réussi, mais l'ensemble est cohérent, et le style, surprenant, reste convainquant.

BeL13ver, en Espace Lecture

   Vincendix   
26/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup ↑
Bonjour Sympa,
J’aime bien ces vers courts et fluides, agréables à la lecture et j’oublie les quelques petites fautes de prosodie, d’autant plus que ce poème est classé en « contemporain ».
Un sujet souvent traité, le souvenir de ses dix-huit ans reste ancré dans la mémoire, mais, heureusement, on ne retient que le positif. Des regrets de ne pas avoir tenté l’aventure, de ne pas avoir eu la carrière espérée, d’avoir raté la célébrité ? Il est toujours temps, même à 80 ans, de faire des bêtises à Cambrai !
Vincent

   Damy   
26/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien ↑
Le rythme vif de ce poème se prêterait bien à une chanson, un slam, un rap, susceptible d'intéresser la nouvelle génération. Le narrateur ne fait pas son âge et, virtuellement, on a envie d'inverser les chiffres du nombre 81 (ans).

Merci sympa, vos "dix-huit ans" sont sympa à la lecture.

   Hananke   
26/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour

L'auteur le dit lui-même : Cet écrit ne fut rien qu'un temps d'égarement.
Il ne faut pas chercher plus loin même si l'on retrouve un peu
d' Aznavour dans ce petit texte.
J'aurais bien vu une chanson avec ses vers courts comme une rengaine.

C'est le genre de poème qu'on lit sans déplaisir...et qu'on oublie
aussi vite.

   PIZZICATO   
26/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Nous sommes tous pressés d'arriver à nos dix-huit ans ; pressés de mener la vie " tambour battant ".

Mai ils sont aussi éphémères que toutes les années suivantes. L'essentiel est de ne pas trop les regretter.

Le sujet est conduit, ici, sans excès de nostagie.
Une lecture agréable.

   Anonyme   
26/2/2018
 a aimé ce texte 
Passionnément
"Mes dix-huit ans", des rêves plein la tête, des envies à foison,
mordre dans la vie à pleine dent, chacun de nous a connu cette période d'exaltation, fougue de la jeunesse. Bien sûr le temps passe, alors nous avons vécu d'autres moments aussi forts ...
Évitons les regrets ...

J'ai apprécié le ton employé dans cet écrit, il est d'une belle simplicité. Il court dans vos vers rythmés un petit air, je me suis pris à fredonner vos phrases, le son en est mélodique.

Écrit très sympathique à lire, il fait naître un flot de souvenirs.

   Queribus   
27/2/2018
 a aimé ce texte 
Beaucoup
Bonjour,

Un bon petit texte sans prétention mais avec une certaine rigueur "néo-classique"; le ton simple et léger fait effectivement penser à une chanson (il ne vous manque qu'à chercher la musique).; sauf erreur de ma part, Finie s'écrit sans "e".

Le terme, bien qu'éternel, est traité de façon plutôt gai, sans nostalgie pleurnicharde; le texte est assez court, se lit d'une seule traite et n'a pas besoin de plusieurs relectures. En un mot, de la poésie comme on aimerait en trouver plus souvent.

Bien à vous.

   Pouet   
27/2/2018
Bjr,

Un texte ma foi sympathique qui ne donne pas vraiment dans l'originalité mais qui se lit gentiment.

Ma strophe préférée est celle-ci:

"Charmer le Tout-Paris
Avec pour seul bagage,
Ma tête d'ahuri
Tombée de son nuage."

Après, une fois "Paris" et deux fois "parisiens", deux fois "temps" de façon très rapprochée, une rime "printemps/temps" et une autre "sourire/rire" m'ont un peu fait tiquer à la lecture.

Sinon, concernant le fond, moi qui ai pile deux fois dix-huit ans, je peux vous assurer que je ne regrette en rien ces derniers, mais chacun sa vie et ses expériences bien évidemment.

Bien cordialement.

   Donaldo75   
27/2/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Bonjour sympa,

J'ai bien aimé ce poème rythmé, une forme de chanson à la Pierre Perret que je verrai bien accompagnée d'une musique genre musette avec orchestre.

Il y a de l'allant, de la vie dans ce poème.

C'est vraiment agréable.

Merci,

Don

   sympa   
27/2/2018

   EricD   
2/3/2018
En tout, j'aime la simplicité ; voilà ma règle de vie.
Et, quand un texte s'autorise à être extrêmement simple sans oublier de rester musical, tendre, ou poétique, je suis satisfait.

   Eki   
8/3/2018
 a aimé ce texte 
Bien
Charmer le Tout-Paris
Avec pour seul bagage,
Ma tête d'ahuri
Tombée de son nuage.

Dans cette chanson comptine, j'aime tout particulièrement cette strophe. Comme quoi , quatre vers peuvent vous rendre un peu ivres...
Eki trinque à vos 18 ans !


Oniris Copyright © 2007-2018